Partagez|

nous qui nous rencontrerons sûrement un jour 「Kaguya & Yomi」

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Faceclaim : tom hiddleston
Interactions : 282
Points : 447
Identité :
Espèce :
  • Androïde

Années : Huit ans que F-700 jongle avec le savoir sans douter un seul instant de sa condition ; huit ans qu'il en paraît quarante tant les rides au coin de ses yeux sont mises en exergue par la lueur bleue péremptoire.
Programmes :
  • VULCAIN
  • ESCULAPE
  • CHIRON

Déviance :
10 / 10010 / 100

Propriétaire : il répond à Akiko Oomura mais se soumet également volontiers aux autres membres de la famille - tant que les ordres de demoiselle Akiko ne sont pas contrariés.
Particularités : le timbre chaud d'une voix infiniment suave, profondément grave, indubitablement humaine.
Résidence : navigue inlassablement entre la villa émeraude et le centre-ville de jour : on le retrouvera à sept heures sonnantes au poste de contrôle dans un flux perpétuel et incontestable qui le conduit à déambuler dans son petit garage de terminal bay la nuit.
Activité : précepteur, il instruit et enseigne aux jeunes dharmas son savoir infini ; chercheur en pharmaceutique à ses heures perdues, Yomi assiste avec minutie sa maîtresse dans la démonstration de ses théories sur la longévité et la jouvence.
Avis politique : les constats scientifiques et les résultats statistiques s'entrelacent dans une conclusion terrifiante qui étreint la conscience de Yomi, pourtant toujours hermétiquement close face au changement.
RPs en cours : nous qui nous rencontrerons sûrement un jour kaguya
you look familiar kyra

Relations tissées : akiko +++
kaede +++
famille oomura (uc)

kaguya /??
kyra /??

reva reiss +/-
.

the show must go on


Voir le profil de l'utilisateur http://somethingbetter.forumactif.com/t140-yomi-not-an-interesting-human http://somethingbetter.forumactif.com/t211-yomi-candle-in-the-wind
MessageSujet: nous qui nous rencontrerons sûrement un jour 「Kaguya & Yomi」 Dim 30 Sep - 17:26

いつかきっと出会う ぼくらをのせて
nous qui nous rencontrerons sûrement un jour
,  Kaguya & Yomi

21 heures sonnantes : aussi ponctuel qu’à son habitude, l’androïde redevenu anonyme dans le flot ininterrompu de vérifications bioniques posa un pas neutre dans l’underground district. N’éprouvant ni lassitude ni inquiétude quant à sa condition et au couvre-feu qu’on imposait, F-700 reprit sa procession rituelle pour terminal bay d’un rythme soutenu, fermant volontairement les yeux sur son environnement, qui se résumait pour sa carte mère en une succession de tristes statistiques dont il ne saisissait pas le sens absolu, encore trop abstrus pour son esprit balbutiant.

Les pas de Yomi s’enchaînaient rapidement, n’ayant en priorité que le signal géographique de son garage, havre hors du temps depuis lequel il savait qu’il ne deviendrait pas un chiffre morne et funeste. Une silhouette mouvante se découpa sous un lampadaire clignotant. Défectueux, transmit un circuit à un autre, qui vectorisa mauvaise visibilité à un transmetteur qui analysa risque de danger. Instinctivement, Yomi posa la main sur sa tempe droite afin d’atténuer la lueur de sa led : il ne portait rien de valeur, toutes ses apparentes possessions restant au domaine Oomura, ce qui signifiait également que son existence matérielle était sa seule possibilité de négociation en cas d’agression. L’androïde changea de trottoir et accéléra sensiblement. Ce n’est qu’à une bonne distance de la venelle lugubre qu’il baissa prudemment le poignet et reprit son rythme de croisière. Dans une alcôve, Yomi perçut des bruits sourds de chair malmenée ; le râle bilieux qui s’en échappa finalement fit augmenter un nombre sinistre, quelque part dans les électrodes de son circuit. F-700 nota dans son journal interne qu’il faudrait en parler à Dame Kaede.

Après quelques minutes placides, la porte de son rempart familier apparut dans la lentille de l’androïde, là-bas, au bout de la rue, sous le troisième éclairage du carré H56. Il ne restait à Yomi que 241,50 mètres à parcourir avant de se barricader pour la nuit – il compta alors les enjambées. 262, 261, 260, puis 87, 86, 85 ; un humain sale et obscène déversa le contenu d’un seau par sa fenêtre et Yomi détourna la tête de son but pour constater l’action. Sa lentille détecta alors une présence inhabituelle habilement dissimulée derrière une installation urbaine en ruines mais ses programmes ne répondant pas à ce genre de situation, il décida de contourner largement l’infrastructure avant de reprendre son cap. Alors qu’il n’était plus qu’à 19 pas de son garage, un bruit l’interpella.

▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║▌

- - a half-life in lost dreams

#ccccff
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Faceclaim : Doona Bae
Interactions : 130
Points : 282
Identité :
Espèce :
  • Androïde

Années : 11 ans
Programmes :
  • VULCAIN
  • ESCULAPE

Déviance :
35 / 10035 / 100

Propriétaire : Décédé
Particularités : Copie conforme d'Oomura Akane. Modèle unique, recherchée
Rang social : Dharma piégée en une androïde
Statut marital : Veuve d'Hotsuke Koshii, mort dans ses bras
Résidence : Rôdeuse, entre l'industrial district et le scrapyard, parfois ailleurs, parfois nul part
Activité : "Vol et appropriation du brevet déposé par la famille Reed" - répare et se répare des sévices du temps
Avis politique : Rêve de la Lune, mais la Lune veut sa peau
RPs en cours : - in the great shipwreck of life • ft. Kali Reiss&Ruby&Moka
- NEW FEATURE : BUGS • Judas
- Nous qui nous rencontrerons sûrement un jour • Yomi

Waitin Constance chevalier ?
Relations tissées : Oomura Akiko - Nièce
Moka - UC
Kali Reiss - UC
Maverick Reiss - UC
Yomi - UC
Sirius - Proches
Judas - UC
Leslie Colarcucio - Neutre positive

the show must go on


Voir le profil de l'utilisateur http://somethingbetter.forumactif.com/t129-deserve-kaguya http://somethingbetter.forumactif.com/t194-wicked-kaguya
MessageSujet: Re: nous qui nous rencontrerons sûrement un jour 「Kaguya & Yomi」 Lun 1 Oct - 0:14



Nous qui nous
rencontrerons
sûrement un jour
It says, "Take root in the ground, live in harmony with the wind, plant your seeds in the winter, and rejoice with the birds in the coming of spring." No matter how many weapons you have, no matter how great your technology might be, the world cannot live without love.

Envolée la peur, comme ses pas qui défilaient sous elle Kaguya ne touchait plus le sol, Kaguya se précipitait, oubliait tout ce qu’elle avait appris tout ce qu’elle a jamais craint ou fuit oui si ces derniers pas étaient adressés à son dernier et seul espoir, alors elle sera désactivée après avoir soufflé « Yomi » et cela sera bien et bon.

Plus tôt, jamais elle n’aurait osé tant se montrer. Plus tôt, elle aurait dansé la triste valse des androïdes forcés à rentrer ailleurs que chez eux, à cette même heure mais en sens inverse – et c’était pour éviter cette mélancolique vague de pas plus lents qu’à l’aller qu’elle les évitait. Ce quartier, ses gens, et ses robots frustrés porteurs d’une tristesse qu’elle ne souhaitait pas partager. Non, Kaguya n’allait jamais dans l’East Side et si jamais elle y a couru c’était pour le fuir à la nuit tombée, à ces neuf heures fatidiques, car malgré elle elle y ressentait la cadence étrange de ces machines pourtant programmées, tantôt rapides tantôt lentes mais surtout réticentes, et tout le monde le savait. A gerber. Sans avis politique, androïde, dharma, avant d’être avocate des biens matériels, c’était les expressions presque neutres qu’elle y décelait qui l’angoissaient, ces visages qui seraient presque placides s’ils n’étaient perturbés. Les Hommes n’y voyaient rien, mais le reste savait et continuait malgré tout et lorsqu’elle se rendit compte qu’elle allait devoir croiser la fanfare de fin de journée robotisée, oui, jamais elle n’aurait osé se montrer.
Elle aurait rasé les murs, enfoncé la tête dans sa capuche, fixé le sol gris et craquelé. Elle aurait remarqué l’odeur ambiante d’humidité, les cris venant de ces foyers pauvres et monotones, comme tout le reste comme tout le monde Kaguya aurait baissé les yeux sur ces femmes piégées au fond d’une allée, de ces sachets donnés de mains en mains et des coups donnés aux siens. Un jour de plus au sein d’un mois de plus d’une année de plus oubliée dans la crasse d’un peuple qu’elle évite, ses pas se seraient pressés, et elle ne l’aurait jamais remarqué si seulement.. Elle n’avait pas levé le regard ?

Comment cela s’était-il passé ?

Ses lèvres artificielles s’ouvraient et se refermaient, après avoir dit « Yomi » comme on dirait amen, et ses circuits cherchaient désespérément à savoir comment elle en était arrivée là, face à ce dos qui lui semblait familier alors qu’elle ne l’avait jamais vu. Elle avait couru, mais suite à quoi, elle ne le savait déjà plus. La mémoire vive avait cédé à la Mémoire avec un grand M, celle qu’elle chérit, celle qu’elle poursuit. Elle n’en était pas à son premier Yomi, son premier mirage, sa première envolée vers un espoir vain, mais elle continuait. « L’anniversaire d’Akiko » Mots jetés, comme un quelconque code alors que c’était là bien tout ce qu’elle avait trouvé à dire, raconter, peut-être là y vérifier sa propre identité. Sa réalité.


code by bat'phanie

▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║▌

Like a comet pulled from orbit, as it passes a sun. Like a stream that meets a boulder, halfway through the wood
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Faceclaim : tom hiddleston
Interactions : 282
Points : 447
Identité :
Espèce :
  • Androïde

Années : Huit ans que F-700 jongle avec le savoir sans douter un seul instant de sa condition ; huit ans qu'il en paraît quarante tant les rides au coin de ses yeux sont mises en exergue par la lueur bleue péremptoire.
Programmes :
  • VULCAIN
  • ESCULAPE
  • CHIRON

Déviance :
10 / 10010 / 100

Propriétaire : il répond à Akiko Oomura mais se soumet également volontiers aux autres membres de la famille - tant que les ordres de demoiselle Akiko ne sont pas contrariés.
Particularités : le timbre chaud d'une voix infiniment suave, profondément grave, indubitablement humaine.
Résidence : navigue inlassablement entre la villa émeraude et le centre-ville de jour : on le retrouvera à sept heures sonnantes au poste de contrôle dans un flux perpétuel et incontestable qui le conduit à déambuler dans son petit garage de terminal bay la nuit.
Activité : précepteur, il instruit et enseigne aux jeunes dharmas son savoir infini ; chercheur en pharmaceutique à ses heures perdues, Yomi assiste avec minutie sa maîtresse dans la démonstration de ses théories sur la longévité et la jouvence.
Avis politique : les constats scientifiques et les résultats statistiques s'entrelacent dans une conclusion terrifiante qui étreint la conscience de Yomi, pourtant toujours hermétiquement close face au changement.
RPs en cours : nous qui nous rencontrerons sûrement un jour kaguya
you look familiar kyra

Relations tissées : akiko +++
kaede +++
famille oomura (uc)

kaguya /??
kyra /??

reva reiss +/-
.

the show must go on


Voir le profil de l'utilisateur http://somethingbetter.forumactif.com/t140-yomi-not-an-interesting-human http://somethingbetter.forumactif.com/t211-yomi-candle-in-the-wind
MessageSujet: Re: nous qui nous rencontrerons sûrement un jour 「Kaguya & Yomi」 Lun 1 Oct - 23:21

Sa lentille optique ne se trompait pas ; l’androïde était doué pour comparer un échantillon témoin d’un essai expérimental : Yomi était arrivé trop tard, Yomi ne l’avait pas connue, mais le portrait fané de dame Akane qui ornait l’autel funéraire par-delà les années se tenait devant lui, aussi éclatant de beauté et de fraîcheur que les Oomura le contaient volontiers. Lointain fantôme du passé qui resurgit de l’oubli et du plus noir de la nuit, seule la led habilement dissimulée qui animait discrètement les fibres intérieures de sa capuche trahissait son origine industrielle ; Yomi ne sut que conclure de cette constatation dépassant son champ d’expertise et la rangea simplement dans un lointain dossier de sa mémoire.

Loin de rester impassible face aux insistances de la machine, l’androïde reçut deux signaux contradictoires dans ses programmes de langage : dame Akane était-elle réellement venue jusqu’à lui pour lui remémorer l’anniversaire prochain de sa maîtresse ? Son apostrophe cachait-elle une signification plus sibylline qu’un rappel à une machine qui n’oubliait rien ?

La rationalité du scientifique l’emportant sur les postulats hasardeux d’un sujet qu’il était loin de maîtriser, Yomi formula sa réponse du même ton qu’il employait avec ses étudiants lorsqu’il devait réexpliquer avec une infinie patience une notion pourtant considérée comme élémentaire par les humains.

« Dame Akane, commença-t-il prudemment – si elle en avait le profil rigoureusement similaire, l’androïde face à lui avait perdu la splendeur naturelle propre à celles que Yomi appelait dames. L’anniversaire de demoiselle Akiko aura lieu dans exactement quatorze jours ; elle aura vingt-huit ans. Si vous… souhaitez lui offrir un cadeau, comme le font les humains généralement, continua-t-il tout aussi précautionneusement, vous disposez encore de suffisamment de temps pour le sélectionner. »

Quelque part dans ses circuits, un programme lui indiqua qu’il n’avait pas fourni la réponse la plus socialement adaptée à son interlocutrice ; Yomi n’arrivait plus à calculer ses réactions puisqu’il ne parvenait ni à comprendre ni à analyser cette situation, qui n’était pas censée arriver : il était confus. Son code reprit l’algorithme depuis les prémices de cette conversation balbutiante et détecta finalement la faille dans son analyse, qu’il entreprit de combler en sollicitant son interlocutrice.

« Avant toute chose, dame Akane : que faites-vous ici ? Souhaitez-vous entrer dans mon garage pour éviter que vous ne soyez vue ? Je préfère vous prévenir : il est quelque peu… sommaire, mais vous serez à l’abri. »

▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║▌

- - a half-life in lost dreams

#ccccff
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Faceclaim : Doona Bae
Interactions : 130
Points : 282
Identité :
Espèce :
  • Androïde

Années : 11 ans
Programmes :
  • VULCAIN
  • ESCULAPE

Déviance :
35 / 10035 / 100

Propriétaire : Décédé
Particularités : Copie conforme d'Oomura Akane. Modèle unique, recherchée
Rang social : Dharma piégée en une androïde
Statut marital : Veuve d'Hotsuke Koshii, mort dans ses bras
Résidence : Rôdeuse, entre l'industrial district et le scrapyard, parfois ailleurs, parfois nul part
Activité : "Vol et appropriation du brevet déposé par la famille Reed" - répare et se répare des sévices du temps
Avis politique : Rêve de la Lune, mais la Lune veut sa peau
RPs en cours : - in the great shipwreck of life • ft. Kali Reiss&Ruby&Moka
- NEW FEATURE : BUGS • Judas
- Nous qui nous rencontrerons sûrement un jour • Yomi

Waitin Constance chevalier ?
Relations tissées : Oomura Akiko - Nièce
Moka - UC
Kali Reiss - UC
Maverick Reiss - UC
Yomi - UC
Sirius - Proches
Judas - UC
Leslie Colarcucio - Neutre positive

the show must go on


Voir le profil de l'utilisateur http://somethingbetter.forumactif.com/t129-deserve-kaguya http://somethingbetter.forumactif.com/t194-wicked-kaguya
MessageSujet: Re: nous qui nous rencontrerons sûrement un jour 「Kaguya & Yomi」 Mar 2 Oct - 13:12



Nous qui nous
rencontrerons
sûrement un jour
It says, "Take root in the ground, live in harmony with the wind, plant your seeds in the winter, and rejoice with the birds in the coming of spring." No matter how many weapons you have, no matter how great your technology might be, the world cannot live without love.

Il s’était tourné et la regardait, et leurs regards partageaient l’incompréhension commune de se découvrir, similaires mais différents, profondément séparés, inconnus, identiques. S’il avait réagi c’était parce que c’était lui, et en le voyant, Kaguya le su. Son visage avait changé du modèle de prototype que lui avait montré son ancien propriétaire, époux, Hotsuke, et dans ses traits avait été ajouté une sorte de sagesse, si ce n’est simplement quelques années de ‘vie’. Ses cheveux étaient un peu moins bouclés, ou ondulés, mais c’était son regard qui n’avait pas changé, cet air, ce fameux air qui à lui seul représentait les Oomura, l’arrogance innocente d’une supériorité à peine masquée. C’était cette impression qu’elle avait pourchassée, poursuivit, c’était à cause de ça qu’elle avait tant appelé et saisit des androïdes ayant ce grain de noblesse, cette ressemblance grotesque à présent qu’elle avait l’original en face d’elle. Le prototype devenu réalité. Au fond, il n’avait presque pas changé.

Les androïdes passaient lentement autour d’eux, figés. Il semblait à Kaguya que le temps s’était arrêté.

« Dame Akane.. » Qu’il remontait, des années en arrière, et il lui sembla que la grisaille du bitume laissa place à quelques rayons de soleil, en ce début de soirée, sa journée commençait. En un long bâillement elle se réveillait d’un torpeur longue de dix années. C’était sa voix qu’elle découvrait. Son trouble également. Un sourire, réel, écarta ses lèvres en l’entendant, car elle avait oublié, bêtement, l’anniversaire de celle qui était sa nièce dans une vie passée. Oui, un cadeau, bien sûr. Elle allait devoir lui offrir un cadeau. « On ne peut lui offrir deux fois le même androïde, n’est-ce pas ? »  Kaguya avait pensé à Yomi en lançant ses paroles à la mer de robot les entourant, mais oui, un cadeau. Elle allait devoir lui offrir un autre cadeau. Un silence flotta durant lequel lui devait analyser la situation tandis qu’elle effaça progressivement son sourire béat. « Avant toute chose, dame Akane : que faites-vous ici ? » Question inutile : seul lui occupait ses circuits. Question utile : était-ce prudent de le laisser prononcer son prénom ?  « Souhaitez-vous entrer dans mon garage pour éviter que vous ne soyez vue ? » Ce qui avait été imprudent avait été de rester dans ce quartier, et de courir comme une dératée jusqu’à lui ; et à cette réflexion, la seconde question devint tout aussi inutile que la première. « Je préfère vous prévenir : il est quelque peu… sommaire, mais vous serez à l’abri. »

Tous les androïdes étaient rentrés, ou presque. Ceux qui ne l’étaient pas n’étaient pas ceux qu’il fallait fréquenter. Probablement, pas ceux que Yomi devrait fréquenter. Devait-il la fréquenter ? « Ça serait avec grand plaisir, merci. » Oui, il était temps de rentrer. Elle inclina légèrement la tête. Parcouru la distance entre eux deux, et le suivit en silence. « Nous parlerons de ma raison ici à l’abri des regards. » Oreilles. Mais les yeux étaient plus dangereux pour elle que n’importe quelle parole mise sur le dos d’une androïde défectueuse. « Nous parlerons aussi de Dame Akiko aussi, je.. Cela fait longtemps que je n'ai eu de ses nouvelles. » 28 ans.
Elle devait avoir tellement changé, l’enfant.

code by bat'phanie

▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║▌

Like a comet pulled from orbit, as it passes a sun. Like a stream that meets a boulder, halfway through the wood
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Faceclaim : tom hiddleston
Interactions : 282
Points : 447
Identité :
Espèce :
  • Androïde

Années : Huit ans que F-700 jongle avec le savoir sans douter un seul instant de sa condition ; huit ans qu'il en paraît quarante tant les rides au coin de ses yeux sont mises en exergue par la lueur bleue péremptoire.
Programmes :
  • VULCAIN
  • ESCULAPE
  • CHIRON

Déviance :
10 / 10010 / 100

Propriétaire : il répond à Akiko Oomura mais se soumet également volontiers aux autres membres de la famille - tant que les ordres de demoiselle Akiko ne sont pas contrariés.
Particularités : le timbre chaud d'une voix infiniment suave, profondément grave, indubitablement humaine.
Résidence : navigue inlassablement entre la villa émeraude et le centre-ville de jour : on le retrouvera à sept heures sonnantes au poste de contrôle dans un flux perpétuel et incontestable qui le conduit à déambuler dans son petit garage de terminal bay la nuit.
Activité : précepteur, il instruit et enseigne aux jeunes dharmas son savoir infini ; chercheur en pharmaceutique à ses heures perdues, Yomi assiste avec minutie sa maîtresse dans la démonstration de ses théories sur la longévité et la jouvence.
Avis politique : les constats scientifiques et les résultats statistiques s'entrelacent dans une conclusion terrifiante qui étreint la conscience de Yomi, pourtant toujours hermétiquement close face au changement.
RPs en cours : nous qui nous rencontrerons sûrement un jour kaguya
you look familiar kyra

Relations tissées : akiko +++
kaede +++
famille oomura (uc)

kaguya /??
kyra /??

reva reiss +/-
.

the show must go on


Voir le profil de l'utilisateur http://somethingbetter.forumactif.com/t140-yomi-not-an-interesting-human http://somethingbetter.forumactif.com/t211-yomi-candle-in-the-wind
MessageSujet: Re: nous qui nous rencontrerons sûrement un jour 「Kaguya & Yomi」 Mar 16 Oct - 17:17

« Nul doute que l’effet de surprise serait double, sourit Yomi à l’évocation d’un deuxième lui pour un deuxième anniversaire. Toutefois, j’aimerais éviter de prendre la poussière pendant qu’un clone plus récent se chargerait de mon travail ; je crains que vous ne deviez trouver une autre idée, dame Akane, s’autorisa-t-il à plaisanter. L’androïde ouvrit une porte rouillée, qui protesta en un grincement que Yomi put presque sentir parcourir sa colonne d’os synthétiques en un frémissement désagréable. Il fit gracieusement signe à Akane d’entrer : Par ici, je vous prie. »

La retraite de Yomi n’était pas plus grande que les latrines les plus confinées de la villa émeraude ; la pièce avait servi de garage à une famille citadine bien avant l’instauration de l’ordre mondial dans lequel elle servait désormais d’abri pour un androïde dont on ne se souciait pas. Dans un coin, on trouvait une table d’appoint complétée par une unique chaise en bois déteint ; une petite armoire désaccordée s’appuyait contre le mur de briques nu, réserve d’urgence de néo-vitalium au cas où les systèmes d’anticipation de l’androïde échouaient. Et c’était tout. Des conduits divers agrémentaient les cloisons : l’eau évacuée dans certains des tuyaux résonnait parfois dans l’abri ; au plafond, une archaïque ampoule à découvert illuminait avec difficulté les quelques mètres carrés de la pièce.

Yomi ferma prudemment la porte derrière dame Akane et lui, puis il tira la chaise sommaire et fit signe à la Oomura de s’asseoir quand lui alla s’appuyer gravement contre la paroi opposée. Il songea un instant à contacter discrètement demoiselle Akiko pour la prévenir de sa rencontre impromptue, mais jugea finalement qu’il devait en apprendre plus sur la situation avant de troubler inutilement sa jeune maîtresse. Yomi sourit à dame Akane.

« Demoiselle Akiko a bien grandi depuis votre… départ, commença-t-il avec circonspection. Elle est une femme très intelligente, j’ai grand plaisir à voir sa vivacité d’esprit s’aiguiser de jour en jour. C’est désormais une scientifique accomplie parmi la communauté des Dharmas, qui attendent beaucoup de ses prochains résultats : voyez-vous, dame Akane, demoiselle Akiko travaille – et j’ai l’immense honneur de l’assister – sur l’éternelle jouvence et la mort, ou plutôt le retard de celle-ci, ce qui intéresse évidemment les humains qui ont peur de cette fatalité et des marques du temps sur leurs corps qu’ils ont voulu parfaits. Sur le plan personnel, je remarque régulièrement qu’elle éprouve beaucoup de jalousie envers la branche du seigneur Ieyasu et qu’elle souffre sans aucun doute d’un complexe d’infériorité vis-à-vis d’eux. Yomi marqua une petite pause pour laisser dame Akane enregistrer toutes ces informations. Très récemment, il y a quelques jours, demoiselle Akiko a été fiancée à l’héritier Reed. L’androïde, ne sachant quoi rajouter, préféra demander : Y a-t-il autre chose que vous aimeriez savoir ? »

▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║▌

- - a half-life in lost dreams

#ccccff
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: nous qui nous rencontrerons sûrement un jour 「Kaguya & Yomi」

Revenir en haut Aller en bas

nous qui nous rencontrerons sûrement un jour 「Kaguya & Yomi」

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Où nous situons-nous ?
» Nous recrutons actuellement.
» Dans un mois, dans un an...comment souffrirons-nous ?
» «Nous ne nous souvenons pas des jours, nous nous souvenons des moments» (scénario - Andreas L. Swan)
» Présentation RedFox

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SOMETHING BETTER :: CITY OF SEATTLE :: Underground District :: Terminal Bay :: Eastside-