Partagez|

Feels like i'm falling into a world I can't control » Jaby

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Faceclaim : Katherine Mcnamara
Interactions : 1231
Points : 453
Identité :
Espèce :
  • Humain

Années : 23 ans
Déviance :
0 / 1000 / 100

Particularités : Rouquine, rancunière & en colère envers les androïdes. Habille de ses mains, intelligente et fonceuse.
Rang social : pauvre, au bas de l'échelle
Statut marital : célibataire, coeur libre
Résidence : Terminal Bay dans l'Underground District, une petite maison qu'elle partage avec son père
Activité : chômage depuis 1 mois, a fait ses études pour être ingénieur
Avis politique : Non aux androïdes et non aux Dharmas. L'injustice sociale doit cesser!
Objets bonus : + Un Taser
+ Un Neutralizer
RPs en cours : * Skye + Orion
* Kaz
* Skye
* Tag
* Ruby
Relations tissées : Skye (+++) son jumeau, sa famille et son tout.
Kaz (---) machine potentiellement dangereuse
Ruby (++) comme une amie
Tag (??) à voir
Aravis (+ -) difficile à cerner


highway to hell


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Feels like i'm falling into a world I can't control » Jaby Mer 3 Oct - 15:58

Jazz & @Ruby

Caught in a bad dream


Le coup de taser fusa dans l'air, s'attaquant cette fois-ci à une victime humaine, pour la toute première fois. Victime bien imbibée qui s'écroula contre le sol crasseux de la ruelle, raide comme un mort. Sa précieuse bouteille d'alcool avait éclaté lors de sa chute, ce qui répandait dans l'air une drôle d'odeur de brûlé et de rhum brun. Stupéfaite et paniquée à la fois, Jazz fixa sa victime, le souffle pratiquement coupé. Tout se bousculait rapidement dans sa tête. Elle savait que c'était très mal ce qu'elle venait de faire, mais ce type complètement bourré lui avait barré le chemin et lorsqu'elle avait fait demi-tour pour le fuir, il s'était agrippé à ses cheveux, geste qui avait automatiquement poussé la jeune femme à se défendre contre lui. D'une main un peu tremblante, elle vérifia tout de même s'il respirait encore. Affirmatif, ce gros connard avait un pouls et vivait encore, quoi que bien assommé. Elle soupira de soulagement, avant de regard autour en espérant que personne n'ait rien vu. Au même instant, un groupe de trois fêtards rebondis dans la ruelle, après être passé par la porte arrière d'un bar miteux en rigolant bruyamment. « Hank, t'es là ? On te cherche partout qu'est-ce que tu... » Le plus grand des trois se figea en découvrant son ami immobile au sol. La rouquine les observa d'un air peu assuré, voyant difficilement comment expliquer cette situation à ce qui semblait être sa troupe d'amis. Merde. Ils la dévisagèrent tous en même temps, comme s'ils venaient de tomber sur le diable lui-même. « Putain, mais elle lui a fait quoi cette sorcière !? » Avalant de travers, elle fit un pas, puis un deuxième vers l'arrière dans l'intention de fuir subtilement. Un geste qui ne passa pas si inaperçu que cela, puisqu'en à peine quelques secondes, d'un commun d'accord, ils foncèrent dans sa direction, bien déterminés à mettre la main sur la responsable. Voyant qu'il était complètement inutile de discuter avec eux, la rouquine fonça en sens inverse, priant pour leur échapper.

En pleine fuite, Jazz eut une pensée pour son frère. Il avait prédit qu'un truc du genre finirait bien par se produire et elle culpabilisait déjà. Si jamais il lui arrivait quoi que ce soit, Skye serait furieux et elle se détesterait de le mettre dans un tel état. Il ne méritait pas ça. Une partie d'elle avait bien envie de crier haut et fort qu'il avait raison et qu'elle avait eu tord, dans l'espoir qu'il soit capable de l'entendre. Ce taser avait réellement fini par lui attirer de plus gros ennuis que les androïdes du coin. Le cœur lourd de regret, elle souffla difficilement, déjà essoufflée par cette poursuite tout juste entamé. Le plus grand des trois parvient finalement à l'atteindre lorsqu'il lança de toutes ses forces sa bouteille de bière qui explosa à la hauteur de ses mollets. Dé-balancée par le projectile, la rouquine fit un vol plané vers l'avant, s’étalant de tout son long contre un amas de poubelles métalliques. Le bruit raisonna fortement contre les murs de la ruelle, dans un écho bruyant qui fût interrompu par les cris de joie des trois poursuivants. De son côté, Jazz avait fermé les yeux au moment de l'impact, dans un réflexe psychologique de crainte. Le corps complètement endoloris, elle demeura immobile, son cœur battant furieusement contre sa poitrine. Sachant qu'il en allait de sa survis, la rouquine se força à ouvrir les yeux, dégageant d'abord sa main gauche de sous son corps. Elle sentait un liquide chaud couler sur son visage, près de son œil gauche, ce qui troublait sa vision. « C'est bon ! Je l'ai ! » La voix était forte, tout près de ses oreilles. Courbaturée, la rouquine grimaça en sentant l'adrénaline revenir au galop. Se sauver, elle devait se sauver... fuir. « Qu'est-ce que... mais t'es qui toi au juste!? » Quelqu'un ? Relevant un peu la tête, elle aperçut la silhouette d'une femme. De l'aide ? Dieu merci, on venait l'aider ! Glissant une main contre son visage, Jazz sentit une fine coupure près de son sourcil gauche. Elle se frotta l’œil pour rétablir correctement sa vision, réussissant à mieux voir ce qui se passait juste à côté. Bordel de merde, elle connaissait cette fille! « Ruby.... » Un nom chuchoté à voix basse, mélange de stupéfaction et de crainte. Elle se ferait blesser si jamais elle s'interposait de la sorte et se serait de sa faute. Comment pourrait-elle être de taille contre eux ? Ça semblait tout bonnement impossible. Dans l'urgence de la situation, Jazz parvient à se redresser en position assise. Le décor tanguait bizarrement.  « Non...Ruby....faut pas... » Étourdit, elle cligna des yeux plusieurs fois, chassant peu à peu cet effet indésirable. Ruby était son amie, depuis peu de temps, mais juste assez pour que ça l'inquiète de la voir se tenir devant ses trois connards.




AVENGEDINCHAINS

▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║▌



  - THIS IS A WILD GAME OF SURVIVAL -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Faceclaim : lily maymac
Multicompte(s) : ailani rose, la chieuse
Interactions : 850
Points : 177
Identité :
Espèce :
  • Androïde

Années : à peine SEPT MOIS qu’on l’a extirpée de ce sommeil artificiel. six mois qu’elle sert kali sans faillir. désirée pour un visage similaire, achetée pour remplacer une de ses sœurs : androïde démantelée par sa propriétaire.
Programmes :
  • MARS
  • VENUS
  • ESCULAPE

Déviance :
20 / 10020 / 100

Propriétaire : KALI REISS. un nom qui fait frémir, une beauté à la perfection démesurée. on pourrait dire qu’elle appartient à la famille reiss mais ses mots sont des ordres supérieurs à ceux des autres, et elle n’appliquera jamais que ceux-ci. dévouée à cette femme dont le regard la tourmente autant qu’elle l’apprécie.
Androïde(s) : en étant une, il n'est même pas envisageable qu'elle en possède un.
Particularités : COPIE. désirée pour son apparence plus que pour ses fonctionnalités, elle est la remplaçante d’une ancienne androïde de kali. même visage, mêmes formes, même corps… mêmes programmes. la seule chose qui change, c’est sa déviance si peu marquée. EMPATHIE. cela n’a rien d’étonnant vu qu’elle a été conçue ainsi. cependant, celle ci poussée à l’extrême dernièrement, elle met tout en oeuvre pour distinguer l’esquisse d’un sourire sur le visage de sa propriétaire. quitte à passer des nuits à chercher une solution à son malheur. elle n’est que douceur. AUTONOMIE. n’ayant nullement besoin d’ordre pour les tâches du quotidien, elle s’acclimate à merveille à chaque besoin. prévoyante mais aussi avide de connaissances, il n’est pas rare qu’elle s’instruise, dans le but de s’améliorer. l’un des plus beaux exemples est sa capacité à donner les premiers soins sans avoir subi quelconque formation, si ce n’est les tutoriels et vidéos du net.
Rang social : AUCUN. elle n'est qu'un outil destiné à servir sa propriétaire.
Statut marital : CÉLIBATAIRE. son cœur encore incapable d'aimer, elle est aussi bien incapable de ressentir que non autorisée à de telles fantaisies.
Résidence : WEST SIDE. déjouant l’appel du couvre feu, kali a décidé de garder ruby à sa portée. ainsi celle ci reste la nuit, se rechargeant dans la chambre de sa propriétaire. androïde au traitement peu commun, elle loge dans une maison que beaucoup rêveraient de visiter.
Activité : ASSISTANTE. suivant kali de jour comme de nuit, semblable à son ombre, elle obéit au moindre désir de celle ci. l’aidant quel que soit le domaine, apportant satisfaction à chacune de ses requêtes, elle est presque parfaite. GARDE DU CORPS. capable de combattre et de réagir à n’importe quel danger, elle est également là pour la protéger. faisant passer sa vie avant la sienne, capable de blesser, voir de démanteler au bon vouloir de sa maîtresse, elle est un chien de garde dressé pour protéger, comme pour attaquer. SERVEUSE. lorsque le besoin s’en fait sentir, ruby est aussi là pour aider au cloud nine bar. principalement serveuse, bien que capable de tout faire, elle s’occupe des clients tout en laissant traîner de temps à autres une oreille discrète. en quête d’information capable de satisfaire sa propriétaire.
Avis politique : elle n’en a PAS ENCORE, du moins, pas vraiment. trop bien traitée, même si beaucoup sollicitée. elle reste une esclave certes, mais dont on s’occupe avec un soin particulier. si elle ne se soucie encore ni du rang, ni de la politique, ses circuits enregistrent et réagissent pourtant presque imperceptiblement aux injustices du quotidien. et si la faute commise sur lys par kali ne l’atteint pas encore, le cloud nine bar lui… fait surgir une détresse et une pitié, amplifiée par l’empathie. incapable de détourner les yeux face au spectacle laborieux du bordel à l’arrière, où les androïdes cassés et abusés jonchent ce sol débauché.
Objets bonus : aucun.
RPs en cours : (flashback) torn in two • ft. kali reiss
in the great shipwreck of life we all fall down • ft. kali reiss, moka & kaguya
feels like i'm falling into a world i can't control • ft. jazz lennox
bad place for a good time • ft. skye lennox
am i defined by the way they look at me ? • ft. S-762
Relations tissées : kali reiss (propriétaire adorée)
maverick reiss (tyran)
reva reiss (indifférence jouée)
jazz lennox (amitié compliquée)
skye lennox (rivalité amicale)
moka (collègue paumé)


the show must go on


Voir le profil de l'utilisateur http://somethingbetter.forumactif.com/t284-ruby-just-a-copy-with-a-different-heartbeat http://somethingbetter.forumactif.com/t350-ruby-free-hug-incoming
MessageSujet: Re: Feels like i'm falling into a world I can't control » Jaby Sam 6 Oct - 16:49


Caught in a bad dream


paisible. c’était le sentiment qui décrivait le mieux l’androïde en cette soirée déjà bien avancée. la nuit, d’une fraîcheur et humidité peu commune pour elle, était tombée sur l’underground et les rues s’étaient vidées pour ne laisser la place qu’à quelques souris des plus téméraires. la lune quant à elle, totalement cachée par cette nappe de nuages plus épais les uns que les autres, ne pouvait éclairer ne serait-ce qu’un peu cet enfer pittoresque qu’était ce dédale de rues aussi sombres qu’inhospitalières. pourtant, ruby ne se sentait nullement en danger. après tout, qui pourrait bien lui faire quelconque mal ? si personne ne pouvait savoir qui elle était, la casquette camouflant sa led, si ce n’est ses semblables, il n’en restait pas moins qu’elle était une mars. et si elle paraissait des plus détendues, ses sens eux, étaient toujours en éveil, prêt à répondre à n’importe quel signal plus ou moins alarmant. kali quant à elle, bien que quelque part ici, étant venue avec elle, était désormais en sécurité, elle le savait. tout autant qu’elle savait pertinemment qu’en cas de besoin, outre le fait qu’elle pourrait rappliquer sur le champ, la demoiselle avait disons… de la ressource. beaucoup de ressource. princesse des pieds à la tête, elle n’en restait pas moins une femme possédant de nombreuses qualités, ayant l’habitude de faire les choses elle même et non se reposer sur quelconque autre personne. et ça la fit sourire, de penser à elle. flamme dansant dans un cœur inexistant, ça réchauffait le métal froid d’un corps insensible à la température, comme aux aléas du temps.

mais si la belle qui arpentait ces rues depuis un moment déjà, pensait passer un moment de quiétude en cette soirée là… le destin lui souffla un tout autre chemin. attirée par des échos de voix, elle se rapprocha lentement d’un dédale de ruelles des plus miteuses où la musique affluait. probablement l’entrée d’un bar devait se trouver non loin de là. se confondant avec la pénombre, ombre des plus discrètes, l’androïde se faufila jusqu’au lieu où elle trouva le cadavre d’un ivrogne étalé sur le pavé. toujours vivant, mais salement assommé. une odeur d’alcool filtrait de chacun de ses pores et allait jusqu’à imbiber le pavé à cause d’une bouteille éventrée. venait se mêler à ça un parfum des plus particuliers, comme si quelqu’un s’était amusé à cramer les poils d’un animal. répugnant et désolant. mais pas vraiment étonnant. d’un geste des plus aisés, ruby souleva l’inconscient par les bras et vint le poser assis contre l’un des murs, dégageant ainsi le passage et lui évitant de se faire écraser. mais alors qu’elle voulu le réveiller, un bruit assourdissant détonna, suivi de rires gras. alarmée, elle se leva d’un bond, laissant là l’inconnu pour se diriger vers ce qui s’apparentait à une baston. et le spectacle qui vint s’imprimer sur ses rétines la scotcha. trois hommes, à moitié ivres, s’en prenaient à une femme seule. cette dernière était des plus amochées et le sang perlait le long de sa tempe, rivière sanguinaire au goût acre et au parfum de fer. horrifiée, ce ne fut que quelques secondes après qu’elle reconnut le visage maculé par cette peinture rougeâtre. jazz. la jeune femme qui l’avait aidée à maintes reprises. celle dont le sourire égalait la chaleur de ses boucles de feu, et dont la gentillesse l’avait plus d’une fois marquée. cette humaine qui malgré le fait qu’elle ne connaissait rien d’elle, l’avait appelé pour la première fois amie. il n’en fallut pas plus. car si ruby n’était d’ordinaire que douceur, elle avait comme qui dirait, un code d’honneur. en plus d’être quelqu’un dont l’empathie l’empêchait de passer à côté de pareil ignominie. alors elle fit un pas, puis un autre. sortant de sa cachette, délaissant les ténèbres et son petit confort. elle savait, qu’elle avait pas le droit. qu’il était interdit de porter atteinte à un humain, et qu’elle risquait gros pour ça. mais ne devait-elle pas aussi protéger tout homme ou femme se trouvant en danger ? à choisir, il n’y avait que cette alternative là. et dans une prière muette, elle espéra que kali ne lui en voudrait pas. « ne la touchez pas. » c’était vain comme paroles, face à pareils animaux. elle le savait. mais il lui fallait essayer, acquis de conscience, preuve qu’elle aurait tout tenté. le premier ri, le second parla de lui régler son compte en premier si tel était son souhait… ses paupières se fermèrent un instant, soupirant, et elle serra les poings. au fond, riches ou pauvres, la différence, y en avait pas. et devant ce spectacle des plus pittoresque, elle repensa à tous ces gars qui passaient et repassaient au bordel, s’amusant de ses semblables, violentant et cassant ces femmes pour la simple raison qu’elles n’en valaient pas la peine. et le coup parti. simple, mais efficace. l’homme se prit un boomerang de métal en plein dans l’estomac. forcé de reculer, à moitié projeté, il tomba à genoux après quelques pas. le second chargea mais face à son coup de pied, il recula. quant au dernier, qui s’était faufilé, il tenta de l’attraper par les cheveux, dans l’unique but de la traîner au sol pour la buter. sauf que ruby, elle l’entendait pas de cette oreille là, insensible à la douleur, seule la casquette tomba, tandis qu’elle se retrouvait solidement sur ses pieds, tel un chat. la peur luisit dans leurs prunelles de porcs mal dégrossis, et après un cri de stupeur, ils détalèrent en lâche. « une mars ! c’est une mars, elle va tous nous tuer !! » qu’ils pensent bien ce qu’ils voulaient, leur sort ne l’intéressait désormais plus. bien trop préoccupée par la pauvre contre la poubelle, qui semblait incapable de pouvoir marcher. « jazz… jazz tu vas bien ?? » se dirigeant à grande hâte vers elle, ne se rendant pas vraiment compte de la situation, elle s’arrêta à quelques mètres et se mis à genoux, ses pupilles tentant de déceler les dégâts. « tes jambes vont bien ? et ton bras, tu peux le bouger ? tu as peut être une côte fêlée ? » c’est pourtant son visage qui l’interpella. « mon dieu tout ce sang… il faut arrêter l’écoulement ! » et sans plus réfléchir, elle se défit de son gilet, dans le but de venir le coller contre sa tempe.




AVENGEDINCHAINS

▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║▌

on a dark desert highway

I saw a shimmering light
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Faceclaim : Katherine Mcnamara
Interactions : 1231
Points : 453
Identité :
Espèce :
  • Humain

Années : 23 ans
Déviance :
0 / 1000 / 100

Particularités : Rouquine, rancunière & en colère envers les androïdes. Habille de ses mains, intelligente et fonceuse.
Rang social : pauvre, au bas de l'échelle
Statut marital : célibataire, coeur libre
Résidence : Terminal Bay dans l'Underground District, une petite maison qu'elle partage avec son père
Activité : chômage depuis 1 mois, a fait ses études pour être ingénieur
Avis politique : Non aux androïdes et non aux Dharmas. L'injustice sociale doit cesser!
Objets bonus : + Un Taser
+ Un Neutralizer
RPs en cours : * Skye + Orion
* Kaz
* Skye
* Tag
* Ruby
Relations tissées : Skye (+++) son jumeau, sa famille et son tout.
Kaz (---) machine potentiellement dangereuse
Ruby (++) comme une amie
Tag (??) à voir
Aravis (+ -) difficile à cerner


highway to hell


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Feels like i'm falling into a world I can't control » Jaby Dim 7 Oct - 1:18

Jazz & @Ruby

Caught in a bad dream


Ruby était ici. Elle l'avait reconnu tant bien que mal, mais c'était vraiment elle. Une sorte de soulagement la traversa à l'idée de ne pas être seule dans une situation aussi désastreuse, mais l’inquiétude et l'angoisse à l'idée qu'elle soit blessée elle aussi venait balayer brutalement son soulagement. Elle se savait incapable de lui venir en aide ou même de faire face à ses trois types sans doute imbibés par l'alcool qui s'était mis en chasse contre elle. C'était horrible de se savoir impuissante. Jazz assista donc à la suite de l'échange, les yeux écarquillés de surprise devant un spectacle tout à fait inattendu, voir choquant. Stupéfaite, elle observa Ruby gérer sans aucun problème un affrontement impossible à décrire tant il était surprenant. Aucun "humaine" ne pouvait faire pareille chose. On aurait dit un film ou même un rêve. La rouquine n'était pas mécontente de voir que son amie avait le dessus, mais elle ne comprenait tout simplement pas ce qui expliquait logiquement tout ça. « Une mars ! c’est une mars, elle va tous nous tuer !! » Les mots lui glacèrent le sang, alors que son souffle se coupait à nouveau. La douleur physique laissa soudainement place à une douleur plus psychologique et plus destructrice encore. Mars. Ruby était donc une androïde. Une machine. Une invention. Complètement terrorisée, elle fixa son amie sans qu'aucun mot ne franchisse la barrière de ses lèvres. Son cerveau était encore en train d'analyser l'information, alors qu'on lui demandait si elle allait bien. Non? Non pas du tout. Non comme dans, c'était vraiment la mort en ce moment même. Rien à voir avec ses blessures et tout le reste. Ruby n'était pas humaine et ça, c'était vraiment ce qui lui faisait le plus de mal à l'instant même. Observant ce visage qu'elle ne reconnaissait plus tout à coup, la rouquine sentit la peur reprendre le dessus, voyant qu'elle était coincée entre ce tas de poubelles et une androïde Mars, dont la LED était désormais visible sans la casquette. Troublée par cette révélation, elle sentit rapidement les larmes grimper dans ses yeux, toujours incapable de parler ou d'exprimer quoi que ce soit. Ce sentiment de trahison était tout bonnement insupportable. Réaliser que Ruby n'était pas celle qu'elle croyait lui faisait le même effet qu'un coup de poignard dans le cœur ou une violente chute de dix étages. C'était tout bonnement impossible à encaisser.

La voyant s'approcher d'elle, Jazz se réveilla lorsqu'un gilet fit son apparition dans son champ de vision. « Non! ... Laisse moi ....» Une façon certes maladroite de lui exprimer ses émotions, mais qui était tout de même clair. D'un geste de la main, la rouquine la repoussa, incapable de soutenir son regard. Forte de tête et d'esprit, elle se forçait pour ne pas éclater en sanglots, alors que l'envie était grandissante. Quelques larmes coulaient contre ses joues, silencieusement. « Je croyais que tu étais ...... comme moi. Tu me l'as caché tout ce temps....... » À savoir qu'à aucun moment, Ruby ne lui avait fait sentir qu'elle était qu'une androïde. Comment est-ce que cela pouvait être possible? Jazz pouvait jurer sur la tête de son frère qu'elle avait réellement senti une connexion tout à fait humaine et chaleureuse entre Ruby et elle. Elle avait donc du mal à croire qu'elle s'était à ce point fourvoyée. C'était comme réaliser qu'on s'était fait avoir, un peu comme un parent qui vous annonce que non, le Père Noël n'existe pas. Épongeant elle-même son visage avec l'aide de sa manche de veste gauche, Jazz déplia ensuite les jambes pour mieux voir les dégâts. En réalité, cela ne semblait pas être si pire que ça, n'étant pas trop en mesure de déterminer si elle s'était cassée quelque chose. Elle pouvait les bouger bien qu'un truc semblait s'être coincé sous son mollet droit. Rapidement, ses doigts agrippèrent un morceau de verre qu'elle retira aussitôt. Voyant que Ruby était sur le point d'insister, elle la fixa à nouveau, le coeur meurtrie. « Merci de les avoir fait fuir, maintenant tu... ferais mieux de rentrer chez toi.......chez ton propriétaire ou..... je ne sais quoi » Évidemment, elle devait appartenir à quelqu'un, probablement un Dharma ou quelqu'un de la haute société. Et si c'était bien une Mars, elle avait déjà fait son travail en repoussant ses trois types qui tentait de lui faire du mal. Protéger la vie humaine, avant tout le reste. « C'est ma faute, j'aurais pas du......» Être responsable de son malheur, quoi de plus frustrant. Sans ce coup de taser, elle se serait sans doute évité bien des ennuis, sans parler de sa chute brutale. L'adrénaline qui redescendait lui faisait encore plus sentir la morsure de ses courbatures et blessures diverses ici et là. Son poignet gauche, écrasé sous son poids, semblait avoir enflé, signe de foulure ou truc du genre. La rouquine ne savait pas où donner de la tête avec tout ça. Peut-être devrait elle aller à l’hôpital ou rentrer chez elle. L'idée d'appeler Skye à l'aide lui traversa aussi l'esprit, désireuse d'avoir en face d'elle quelqu'un en qui elle avait entièrement confiance, à la vie à la mort. Sans doute serait-il en colère de la voir ainsi, mais nulle doute qu'il saurait prendre soin d'elle. Ruby était toujours à ses côtés, mais Jazz restait méfiante à son égard. Devait-elle lui accorder une seconde chance ? De plus en plus fatiguée, la rouquine pinça les lèvres en soupirant. Elle n'avait pas personne d'autre... Combien de temps pouvait-elle lui tenir tête ? Difficile à dire.



AVENGEDINCHAINS

▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║▌



  - THIS IS A WILD GAME OF SURVIVAL -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Faceclaim : lily maymac
Multicompte(s) : ailani rose, la chieuse
Interactions : 850
Points : 177
Identité :
Espèce :
  • Androïde

Années : à peine SEPT MOIS qu’on l’a extirpée de ce sommeil artificiel. six mois qu’elle sert kali sans faillir. désirée pour un visage similaire, achetée pour remplacer une de ses sœurs : androïde démantelée par sa propriétaire.
Programmes :
  • MARS
  • VENUS
  • ESCULAPE

Déviance :
20 / 10020 / 100

Propriétaire : KALI REISS. un nom qui fait frémir, une beauté à la perfection démesurée. on pourrait dire qu’elle appartient à la famille reiss mais ses mots sont des ordres supérieurs à ceux des autres, et elle n’appliquera jamais que ceux-ci. dévouée à cette femme dont le regard la tourmente autant qu’elle l’apprécie.
Androïde(s) : en étant une, il n'est même pas envisageable qu'elle en possède un.
Particularités : COPIE. désirée pour son apparence plus que pour ses fonctionnalités, elle est la remplaçante d’une ancienne androïde de kali. même visage, mêmes formes, même corps… mêmes programmes. la seule chose qui change, c’est sa déviance si peu marquée. EMPATHIE. cela n’a rien d’étonnant vu qu’elle a été conçue ainsi. cependant, celle ci poussée à l’extrême dernièrement, elle met tout en oeuvre pour distinguer l’esquisse d’un sourire sur le visage de sa propriétaire. quitte à passer des nuits à chercher une solution à son malheur. elle n’est que douceur. AUTONOMIE. n’ayant nullement besoin d’ordre pour les tâches du quotidien, elle s’acclimate à merveille à chaque besoin. prévoyante mais aussi avide de connaissances, il n’est pas rare qu’elle s’instruise, dans le but de s’améliorer. l’un des plus beaux exemples est sa capacité à donner les premiers soins sans avoir subi quelconque formation, si ce n’est les tutoriels et vidéos du net.
Rang social : AUCUN. elle n'est qu'un outil destiné à servir sa propriétaire.
Statut marital : CÉLIBATAIRE. son cœur encore incapable d'aimer, elle est aussi bien incapable de ressentir que non autorisée à de telles fantaisies.
Résidence : WEST SIDE. déjouant l’appel du couvre feu, kali a décidé de garder ruby à sa portée. ainsi celle ci reste la nuit, se rechargeant dans la chambre de sa propriétaire. androïde au traitement peu commun, elle loge dans une maison que beaucoup rêveraient de visiter.
Activité : ASSISTANTE. suivant kali de jour comme de nuit, semblable à son ombre, elle obéit au moindre désir de celle ci. l’aidant quel que soit le domaine, apportant satisfaction à chacune de ses requêtes, elle est presque parfaite. GARDE DU CORPS. capable de combattre et de réagir à n’importe quel danger, elle est également là pour la protéger. faisant passer sa vie avant la sienne, capable de blesser, voir de démanteler au bon vouloir de sa maîtresse, elle est un chien de garde dressé pour protéger, comme pour attaquer. SERVEUSE. lorsque le besoin s’en fait sentir, ruby est aussi là pour aider au cloud nine bar. principalement serveuse, bien que capable de tout faire, elle s’occupe des clients tout en laissant traîner de temps à autres une oreille discrète. en quête d’information capable de satisfaire sa propriétaire.
Avis politique : elle n’en a PAS ENCORE, du moins, pas vraiment. trop bien traitée, même si beaucoup sollicitée. elle reste une esclave certes, mais dont on s’occupe avec un soin particulier. si elle ne se soucie encore ni du rang, ni de la politique, ses circuits enregistrent et réagissent pourtant presque imperceptiblement aux injustices du quotidien. et si la faute commise sur lys par kali ne l’atteint pas encore, le cloud nine bar lui… fait surgir une détresse et une pitié, amplifiée par l’empathie. incapable de détourner les yeux face au spectacle laborieux du bordel à l’arrière, où les androïdes cassés et abusés jonchent ce sol débauché.
Objets bonus : aucun.
RPs en cours : (flashback) torn in two • ft. kali reiss
in the great shipwreck of life we all fall down • ft. kali reiss, moka & kaguya
feels like i'm falling into a world i can't control • ft. jazz lennox
bad place for a good time • ft. skye lennox
am i defined by the way they look at me ? • ft. S-762
Relations tissées : kali reiss (propriétaire adorée)
maverick reiss (tyran)
reva reiss (indifférence jouée)
jazz lennox (amitié compliquée)
skye lennox (rivalité amicale)
moka (collègue paumé)


the show must go on


Voir le profil de l'utilisateur http://somethingbetter.forumactif.com/t284-ruby-just-a-copy-with-a-different-heartbeat http://somethingbetter.forumactif.com/t350-ruby-free-hug-incoming
MessageSujet: Re: Feels like i'm falling into a world I can't control » Jaby Dim 7 Oct - 22:28


Caught in a bad dream


le retour à la réalité fut violent, comme un coup de poignard. elle comprenait pas ruby, bien trop affolée de la voir dans cet état. bien trop effrayée de la voir ainsi blessée qu’elle avait déjà oubliée son combat avec ces types là. tout s’était passé trop vite, de manière trop confuse… bien que très clairement dans son esprit, ses sens aiguisés à l’extrême. pour la première fois, elle prenait pleinement conscience de son existence. du pourquoi elle était là. capable de protéger comme de soigner, elle semblait enfin trouver véritable fonction à sa venue ici. or kali, bien évidemment. et ça lui réchauffait le système, à ruby. c’était con, mais ça suffisait à la rassurer, rien qu’un peu. c’était sans compter sur la réaction de la rouquine à ses côtés. sa main tenant le gilet sèchement déviée, son refus sonna comme une pierre qu’on jetait dans l’eau. bruit sourd, sensation de lourdeur… le temps s’arrêtait et elle, elle restait là. hébétée, presque blessée. mais incapable de lui en vouloir d’une quelconque façon. « ...jazz ? » et puis y a ce regard fuyant. ce reflet miroitant dans ses pupilles traîtres qui cherche un chemin pour s’évader. elle connaissait trop ce regard, la belle. se sentant d’un seul coup coupable. accusant ses larmes comme si elle les avait fait couler. « tu pleures ?... » ça lui fendait le cœur. ça lui broyait les tripes de la voir en pareil état. déjà salement amochée, elle avait fini de la briser. et puis y a ces mots qui glissent. se faufilent un chemin jusqu’au cerveau, rayant ses organes au passage. une vérité qui brise. une phrase qui casse ce sourire déjà bien effacé sur ses lèvres rosées. et elle s’en veut. oh oui, elle s’en veut d’avoir menti. ou du moins, omis. ça lui pèse de pas avoir tout dit. égoïsme certain, bien qu’aux allures de bonnes volontés. ne voulant pas l’effrayer. tentant de la préserver. que des belles paroles. l’empathie qui s’exprime et détruit. « je suis désolée… » elle aurait beau le dire ruby, elle savait au fond, que ça n’y changerait plus rien. mais elle pouvait pas s’y accoutumer. elle pouvait pas se contenter de la regarder. elle avait pas été créée pour ça. elle se refusait de se résumer à ça, l’androïde. sauf qu’il y a que le silence qui lui répond. y a que ce calme bien trop parlant pour lui montrer ô combien elle se fourvoie et ô combien elle a perdu cette nuit.

alors elle garde ses distances. elle tente de retenir ce flot de compassion et ce besoin d’aider qui la dévore. mais elle y arrive pas face à jazz. regardant avec horreur la plaie essuyée avec sa veste salie dans l’affrontement. s’imaginant déjà l’infection et blêmissant. puis y a son poignet aussi, qui enfle à vu d’oeil et change progressivement de couleur. et ce débris coincé dans sa cheville, crevasse sanglante qui doit lui faire un mal de chien. tout lui hurle qu’elle devrait l’aider, et en même temps pas bouger. et elle s’y perd, dans ce fracas d’émotions qu’on lui jette. bien trop réceptive à tout ça. incapable de soigner alors qu’il s’agit de son programme premier. ça finit par la révolter. et ses paroles en viennent à dépasser sa pensée. « je ne rentrerai pas. pas avec toi dans cet état. » elle savait qu’elle voulait tout sauf entendre ça jazz, mais tant pis, ce serait ainsi. « je sais que j’ai merdé, que… j’aurais dû te dire la vérité. mais j’y ai pas pensé au départ, c’est tellement logique pour moi que je suis comme ça. puis quand j’ai compris, j’ai hésité. mais t’avais pas l’air de nous aimer, t’avais même l’air de nous détester. alors je me suis dit que ça te blesserait de te dire la vérité. qu’il valait mieux pas, et que de toute façon, c’était pas si grave… mais je me rends compte aujourd’hui que j’aurais dû. que c’était pas à moi de décider de l’importance de cette information, et que t’avais le droit de tirer tes propres conclusions. » ses paupières se baissent ainsi que sa tête, honteuse, mais elle continue. « mais c’est pas de ta faute. c’est jamais de ta faute quand on s’en prend à toi. t’étais au mauvais endroit au mauvais moment et… t’as rencontré les mauvaises personnes. alors s’il te plait, ne t’en veux pas… » ça l’horrifiait, qu’elle se croit responsable de sa propre agression. ne comprenant même pas comment elle aurait pu provoquer la baston. bien trop douce, bien trop gentille… elle était pour elle ce soleil qui manquait ici, chaleureuse et pleine de vie. « et oui, je ne suis pas humaine. je suis une androïde, et je m’appelle ruby. » maintenant que c’était dit, elle se sentait plus légère. comme si elle se mettait à nue pour la première fois. « ils ont raison également, je suis une mars. mais comme tu peux le remarquer à ma carrure, ce n’est pas mon programme de base… ma première fonction est celle de docteur, je peux soigner le corps comme le cœur. » c’était con dit comme ça, alors qu’elle avait pas le droit de la toucher, et qu’elle venait de la blesser profondément. c’était aussi pour ça qu’elle voulait à ce point tout réparer. lui prouver qu’elle était pas si mauvaise que ça, et peut être, qu’elle pouvait avoir confiance en elle, rien qu’un peu. « alors je te demande pas de m’accorder ta confiance, encore moins de m’apprécier de nouveau mais s’il te plait… laisses moi au moins te raccompagner en sécurité. ou même te soigner. je sais que tu veux pas de mon aide et que tu t’en fous de mon malaise actuellement seulement… je peux pas te laisser comme ça. fait au moins ça en souvenir de notre amitié, si tu penses toujours qu’elle a existé. » elle jouait le tout pour le tout ruby. parce qu’elle se pardonnerait pas, de pas avoir tout mis en jeu. parce que mine de rien, dans son cœur de fer, y avait une place que la rousse occupait, et qui se réchauffait.



AVENGEDINCHAINS

▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║▌

on a dark desert highway

I saw a shimmering light
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Faceclaim : Katherine Mcnamara
Interactions : 1231
Points : 453
Identité :
Espèce :
  • Humain

Années : 23 ans
Déviance :
0 / 1000 / 100

Particularités : Rouquine, rancunière & en colère envers les androïdes. Habille de ses mains, intelligente et fonceuse.
Rang social : pauvre, au bas de l'échelle
Statut marital : célibataire, coeur libre
Résidence : Terminal Bay dans l'Underground District, une petite maison qu'elle partage avec son père
Activité : chômage depuis 1 mois, a fait ses études pour être ingénieur
Avis politique : Non aux androïdes et non aux Dharmas. L'injustice sociale doit cesser!
Objets bonus : + Un Taser
+ Un Neutralizer
RPs en cours : * Skye + Orion
* Kaz
* Skye
* Tag
* Ruby
Relations tissées : Skye (+++) son jumeau, sa famille et son tout.
Kaz (---) machine potentiellement dangereuse
Ruby (++) comme une amie
Tag (??) à voir
Aravis (+ -) difficile à cerner


highway to hell


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Feels like i'm falling into a world I can't control » Jaby Lun 15 Oct - 22:48

Jazz & @Ruby

Caught in a bad dream


Ruby était désolée, elle venait de lui souffler lentement ses mots qui coulaient en elle comme de l'eau froide que l'on verse sur une brûlure. Ça lui faisait mal, même si le but premier était de la soulager. Sa tête menaçait d'exploser, alors que la femme devant elle s'avérait n'être qu'une androïde. Pendant trop longtemps, la rouquine l'avait cru et considéré comme une humaine. Comme quelqu'un qui peut ressentir des choses, avoir des émotions. C'était troublant et effrayant à la fois de constater qu'elle avait été bernée et aveuglée d'illusions. Jazz n'avait pas vraiment la force d'exprimer sa colère, c'était donc sa tristesse et sa déception qui prenait le dessus, visible sur son visage brisé et ses quelques larmes aux coins de ses grands yeux verts. Qu'allait-elle faire de cette situation ? Ici, au beau milieu de cette sombre ruelle, il n'y avait que Ruby pour lui venir en aide et pourtant, elle venait de la repousser sèchement. Prier silencieusement et appeler son frère mentalement ne risquerait pas non plus d'être d'un grand secours. Elle avait soudainement peur de la réaction de Skye, n'envisageant pas l'option de l’inquiéter à cause de son erreur. Ruby avait très certainement un ou une propriétaire et elle ne pouvait pas se résoudre à lui demander quoi que ce soit. Après tout, ne venait-elle pas déjà de lui sauver la peau? Sur ses gardes, elle pinça les lèvres lorsque l'androïde reprit la parole. « Je ne rentrerai pas. Pas avec toi dans cet état. » Elle grimaça légèrement, incapable d'imaginer à quoi pouvait-elle ressembler là maintenant, avec du sang sur son visage et des courbatures plein le corps. Elle savait bien que ce ne devait pas être une vision agréable. Mais de là à accepter de se faire aider par une androïde... Ruby allait devoir être convaincante. Jazz l'écouta parler sans vraiment l’interrompe, attentive à ses paroles, du mieux qu'elle le pouvait alors que la douleur physique se faisait sentir. « Et oui, je ne suis pas humaine. Je suis une androïde, et je m’appelle Ruby. » Ce pincement au cœur qui recommençait à nouveau, alors qu'elle se sentait impuissante face à cette affirmation. La rouquine ne pourrait rien y changer, non. Ruby était ce qu'elle était. Non-humaine. Différente, peut-être. Et elle avait été son amie. « Ils ont raison également, je suis une mars. Mais comme tu peux le remarquer à ma carrure, ce n’est pas mon programme de base… ma première fonction est celle de docteur, je peux soigner le corps comme le cœur. » Jazz écarquilla les yeux, surprise. Docteur, elle avait bien dit soigner ? Esculape, probablement... elle avait entendu parlé de ce programme et à vrai dire, il était le seul et unique qu'elle considérait réellement utile à la société. Celui d'aider à sauver des vies, guérir les blessures et soulager les gens de leurs maux. Bien entendu, ce serait stupide de considérer cela comme inutile, surtout qu'ils en avaient besoin vue le manque d'effectif dans ce domaine. Rapidement, elle eut une pensée pour sa propre mère, décédée de la maladie. Elle n'avait pas eu les moyens de disposer de meilleurs traitements, parce qu'ils venaient de familles pauvres. Personne n'avait pu sauver sa mère.

Est-ce que c'était pour cela qu'elle sentait de la vrai empathie venant de Ruby ? Est-ce que c'était juste un choix de programme ? Elle ne pouvait pas vraiment le dire, mais de la voir insister autant la touchait. Jazz mourrait d'envie de retrouver celle qui était son amie. Elle bloquait tout simplement dû à son origine en tant qu'androïde. «....t'es la seule qui peut m'aider en ce moment, je le sais...» Doucement, elle planta son regard dans le sien, résignée à baisser ses barrières et à enterrer la hache de guerre. Pour le moment. « Okay Ruby... c'est bon, fait ce que tu dois faire et aide moi à rentrer chez moi, s'il te plait...» L'autorisation étant donné, elle se promettait de la laisser agir, de l'écouter et de se laisser aider. Sincèrement, elle n'avait pas envie de moisir ici au milieu des poubelles. « Mais faudra qu'on en reparle un jour, toi et moi.... de notre amitié et de tout le reste aussi...» Sachant que ce n'était pas le bon jour pour réellement développer cette conversation de manière approfondie. « Ma tête me fait un mal de chien et j'arrive plus à réfléchir.....» Valait mieux mettre son énergie ailleurs que sur la rancune et la colère. Sagement, elle laissa l'androïde utiliser son gilet pour arrêter le saignement au niveau de la plaie sur son front, en haut de son sourcil. C'est bien ce qu'elle voulait faire au départ, alors voilà. À moitié aveuglé par le tissu et sa main qui faisait une pression dessus, la rouquine souffla entre ses lèvres, fatiguée. « Quand je disais que c'était de ma faute, je parlais de ce taser que j'ai fabriqué pour... hum pour me défendre contre les androïdes à la base, mais voilà... mon frère m'avait mis en garde que ça finirait par m'attirer des problèmes » Et oui, coupable votre honneur, elle avait fabriqué elle-même un taser et oui, elle l'avait déjà testé sur un robot. Ça avait un effet assez électrisant et paralysant aussi. Jazz soupira bruyamment. « C'était stupide, je le sais... j'étais trop préoccupée par ce qu'ils pouvaient me faire et voilà que c'est des idiots d'humains qui me tombe dessus...» Trop occupée à avoir peur des robots oui. Ce n'était pas eux qui s'en étaient pris à elle ce soir, loin de là. Les histoires de déviants continuaient quand même de lui faire froid dans le dos. De sa main intacte, son poignet gauche hors service replié contre elle, la rouquine déposa ses doigts contre la joue de Ruby. Bien que douce, sa peau n'était pas aussi chaude que la sienne non. Un visage fabriqué et conçu à la perfection. Elle s'arrêta ensuite, consciente que c'était bizarre et impoli de toucher le visage des gens. « Désolé » La mine triste, elle attrapa plutôt son vieux téléphone portable dans la poche de son pantalon, constatant que la vitre c'était fendue sur le dessus de l'appareil. Génial. Elle le rangea donc à nouveau sans passer de commentaire sur ce bris. « Mon père doit encore être au travail, tu pourras me ramener sans danger parce qu'il... disons qu'il risquerait de te dévisser la tête si jamais il te voit....» C'était mieux de ne pas mentir. Son père avait horreur des androïdes et s'il en avait la chance, il les jetterait tous à la casse. Ou bien il les briserait en deux, un par un. Ce n'était pas le sort qu'elle souhaitait pour Ruby non. Elle avait du mal à accepter qu'elle n'était pas totalement réelle, mais jamais elle ne laisserait qui que ce soit lui faire quelque chose de mal. Jazz avait créé un lien trop fort avec elle pour le supporter.



AVENGEDINCHAINS

▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║▌



  - THIS IS A WILD GAME OF SURVIVAL -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Faceclaim : lily maymac
Multicompte(s) : ailani rose, la chieuse
Interactions : 850
Points : 177
Identité :
Espèce :
  • Androïde

Années : à peine SEPT MOIS qu’on l’a extirpée de ce sommeil artificiel. six mois qu’elle sert kali sans faillir. désirée pour un visage similaire, achetée pour remplacer une de ses sœurs : androïde démantelée par sa propriétaire.
Programmes :
  • MARS
  • VENUS
  • ESCULAPE

Déviance :
20 / 10020 / 100

Propriétaire : KALI REISS. un nom qui fait frémir, une beauté à la perfection démesurée. on pourrait dire qu’elle appartient à la famille reiss mais ses mots sont des ordres supérieurs à ceux des autres, et elle n’appliquera jamais que ceux-ci. dévouée à cette femme dont le regard la tourmente autant qu’elle l’apprécie.
Androïde(s) : en étant une, il n'est même pas envisageable qu'elle en possède un.
Particularités : COPIE. désirée pour son apparence plus que pour ses fonctionnalités, elle est la remplaçante d’une ancienne androïde de kali. même visage, mêmes formes, même corps… mêmes programmes. la seule chose qui change, c’est sa déviance si peu marquée. EMPATHIE. cela n’a rien d’étonnant vu qu’elle a été conçue ainsi. cependant, celle ci poussée à l’extrême dernièrement, elle met tout en oeuvre pour distinguer l’esquisse d’un sourire sur le visage de sa propriétaire. quitte à passer des nuits à chercher une solution à son malheur. elle n’est que douceur. AUTONOMIE. n’ayant nullement besoin d’ordre pour les tâches du quotidien, elle s’acclimate à merveille à chaque besoin. prévoyante mais aussi avide de connaissances, il n’est pas rare qu’elle s’instruise, dans le but de s’améliorer. l’un des plus beaux exemples est sa capacité à donner les premiers soins sans avoir subi quelconque formation, si ce n’est les tutoriels et vidéos du net.
Rang social : AUCUN. elle n'est qu'un outil destiné à servir sa propriétaire.
Statut marital : CÉLIBATAIRE. son cœur encore incapable d'aimer, elle est aussi bien incapable de ressentir que non autorisée à de telles fantaisies.
Résidence : WEST SIDE. déjouant l’appel du couvre feu, kali a décidé de garder ruby à sa portée. ainsi celle ci reste la nuit, se rechargeant dans la chambre de sa propriétaire. androïde au traitement peu commun, elle loge dans une maison que beaucoup rêveraient de visiter.
Activité : ASSISTANTE. suivant kali de jour comme de nuit, semblable à son ombre, elle obéit au moindre désir de celle ci. l’aidant quel que soit le domaine, apportant satisfaction à chacune de ses requêtes, elle est presque parfaite. GARDE DU CORPS. capable de combattre et de réagir à n’importe quel danger, elle est également là pour la protéger. faisant passer sa vie avant la sienne, capable de blesser, voir de démanteler au bon vouloir de sa maîtresse, elle est un chien de garde dressé pour protéger, comme pour attaquer. SERVEUSE. lorsque le besoin s’en fait sentir, ruby est aussi là pour aider au cloud nine bar. principalement serveuse, bien que capable de tout faire, elle s’occupe des clients tout en laissant traîner de temps à autres une oreille discrète. en quête d’information capable de satisfaire sa propriétaire.
Avis politique : elle n’en a PAS ENCORE, du moins, pas vraiment. trop bien traitée, même si beaucoup sollicitée. elle reste une esclave certes, mais dont on s’occupe avec un soin particulier. si elle ne se soucie encore ni du rang, ni de la politique, ses circuits enregistrent et réagissent pourtant presque imperceptiblement aux injustices du quotidien. et si la faute commise sur lys par kali ne l’atteint pas encore, le cloud nine bar lui… fait surgir une détresse et une pitié, amplifiée par l’empathie. incapable de détourner les yeux face au spectacle laborieux du bordel à l’arrière, où les androïdes cassés et abusés jonchent ce sol débauché.
Objets bonus : aucun.
RPs en cours : (flashback) torn in two • ft. kali reiss
in the great shipwreck of life we all fall down • ft. kali reiss, moka & kaguya
feels like i'm falling into a world i can't control • ft. jazz lennox
bad place for a good time • ft. skye lennox
am i defined by the way they look at me ? • ft. S-762
Relations tissées : kali reiss (propriétaire adorée)
maverick reiss (tyran)
reva reiss (indifférence jouée)
jazz lennox (amitié compliquée)
skye lennox (rivalité amicale)
moka (collègue paumé)


the show must go on


Voir le profil de l'utilisateur http://somethingbetter.forumactif.com/t284-ruby-just-a-copy-with-a-different-heartbeat http://somethingbetter.forumactif.com/t350-ruby-free-hug-incoming
MessageSujet: Re: Feels like i'm falling into a world I can't control » Jaby Dim 28 Oct - 17:36


Caught in a bad dream


elle avait peur ruby. et c’était nouveau pour elle. comme un malaise qui s’insinuait en elle. comme quelque chose qui lui criait qu’elle avait pris du poison. elle aurait presque cru que son corps tremblait, si elle n’avait pas été sûre d’en être incapable. c’était étrange. mais dévastateur. elle savait plus quoi faire pour réparer les choses. peut être qu’elle avait déjà tout fait ? ses pupilles naviguant sur le corps brisé de son amie, elle ne savait plus où donner de la tête ou que penser. ni si elle devait s’en soucier actuellement, son âme peut être bien plus amochée. c’était sa faute. son unique faute. mais qu’y pouvait-elle si on ne lui avait pas donné la vie ? elle avait jamais voulu ça. elle avait pas choisi d’être ainsi. était-ce si mal que ça de n’être que circuits et métal ? il fallait croire que oui. pourtant quelque chose s’assimilant à l’espoir revint endiguer ses circuits lorsqu’elle l’entendit. venait-elle bien de lui demande de l’aider ou avait-elle rêvé ? non, un androïde, ça ne rêvait pas. alors elle acquiesça, camouflant néanmoins son sourire pour ne pas révéler sa joie, préférant une moue concentrée mais pour le moins rassurante. « bien reçu. » et alors qu’elle allait appuyer de nouveau son gilet, elle s’arrêta face à ce qui suivait. touchée en plein cœur. reparler de leur amitié, ça voulait dire quoi ? qu’elle devrait faire comme si elle n’avait jamais existé ? qu’elle ne l’acceptait pas ? ...mieux valait ne pas y penser. pour l’instant, il y avait plus important. beaucoup plus important. « on en reparlera, oui. »

doucement, le tissu vint appuyer contre la plaie, tentant d’arrêter le saignement. celle ci semblait assez profonde et ruby se demandait s’il ne faudrait pas quelques points de suture. chose assez compliquée en pleine rue et sans équipement stérilisé. elle avait bien une trousse de secours dans son sac mais… c’était pas à ce point. concentrée, elle mit du temps à comprendre ce que jazz lui racontait, relevant alors vivement le regard, interloquée. « tu as tasé un humain ?? » c’était ce qui la choquait le plus oui, se demandant bien pourquoi ils se battaient entre eux. après tout, ce n’était pas à elle de juger, et le mal était déjà fait, autant ne pas rouvrir cette plaie. « tu devrais faire attention. si tu ne sais pas te battre, mieux vaut fuir que porter le premier coup. crois moi, tu auras plus de chance de t’en sortir. » mine de rien, elle était mars. la tactique, ça la connaissait plutôt bien. « puis honnêtement, un taser marche beaucoup plus sur un humain que sur nous. ça ne te protégera pas vraiment. même si je ne vois pas de quoi tu te protèges ? » il y avait beaucoup de crimes ici, oui. mais n’était-ce pas des humains qui les commettaient ? les androïdes se devaient de les protéger en toute circonstance, alors pourquoi les craindre ? un autre point qu’elle ne comprenait pas bien. et à voir la main de la rouquine venir caresser sa joue, elle avait peine à croire que cette dernière éprouvait quelconque peur à son égard. ça la déroutait, pareille contradiction. mais son touché ne la gêna pas, hochant la tête négativement. « tu n’as pas à t’excuser. » s’ensuivit un sourire réconfortant, tentant de lui insuffler un peu de chaleur. elle en avait bien besoin après pareille expérience. encore plus quand elle se rendit compte que son bien semblait s’être brisé dans la mêlée. « oh, qu’il essaie. je ne suis pas sûre qu’il y arrive. » après tout, elle était venue à bout de trois hommes, même si oui, ils étaient éméchés. « si je comprends bien, vaut mieux que je rencontre ton frère. » elle n’avait aucune idée de qui il pouvait bien être, mais s’il l’avait déconseillé d’utiliser ce taser… sans doute serait-il plus apte à écouter. enlevant finalement sa main de sur son front, elle eut un sourire satisfait en voyant que la plaie semblait s’être arrêtée de saigner et entreprit de nouer de façon assez serrée ce qu’il restait de propre du gilet à sa cheville blessée. « bien, tu habites loin ? il ne faut pas que tu utilises ta jambe, je peux te porter ? » mieux valait demander, l’androïde peu sûre que ça lui fasse plaisir. « je m’occuperai de toi quand tu seras assise ou allongée dans un endroit plus propre, histoire qu’on puisse nettoyer tout ça et tenter de soigner au mieux. » il n’empêche qu’elle était loin d’être dieu, et il serait plus que probable qu’elle ne puisse marcher ni se servir de son poignet pendant plusieurs jours. « si jamais ça ne va pas tu me dis et on s’arrête, ok ? »



AVENGEDINCHAINS

▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║▌

on a dark desert highway

I saw a shimmering light
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Faceclaim : Katherine Mcnamara
Interactions : 1231
Points : 453
Identité :
Espèce :
  • Humain

Années : 23 ans
Déviance :
0 / 1000 / 100

Particularités : Rouquine, rancunière & en colère envers les androïdes. Habille de ses mains, intelligente et fonceuse.
Rang social : pauvre, au bas de l'échelle
Statut marital : célibataire, coeur libre
Résidence : Terminal Bay dans l'Underground District, une petite maison qu'elle partage avec son père
Activité : chômage depuis 1 mois, a fait ses études pour être ingénieur
Avis politique : Non aux androïdes et non aux Dharmas. L'injustice sociale doit cesser!
Objets bonus : + Un Taser
+ Un Neutralizer
RPs en cours : * Skye + Orion
* Kaz
* Skye
* Tag
* Ruby
Relations tissées : Skye (+++) son jumeau, sa famille et son tout.
Kaz (---) machine potentiellement dangereuse
Ruby (++) comme une amie
Tag (??) à voir
Aravis (+ -) difficile à cerner


highway to hell


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Feels like i'm falling into a world I can't control » Jaby Ven 2 Nov - 19:58

Jazz & @Ruby

Caught in a bad dream


Cette histoire de taser commençait vraiment à la saouler, dans le sens où, si ce n'était pas son frère qui désapprouvait, c'était maintenant Ruby. Manquait plus que ça. C'était si difficile à comprendre qu'elle préférait être armée plutôt qu'à la merci du premier brigand du coin ? Skye lui avait répété la même chose, que fuir était toujours mieux que l'attaque. Commentaire qui lui arracha une moue boudeuse, préférant ne rien répliquer. À quoi bon argumenter ? Elle savait ce qu'elle avait fait, elle avait aussi ses raisons et non elle n'était pas fière de la manière dont les choses s'étaient déroulé. On l'avait carrément poursuivi dans une ruelle, le soir. Il n'y avait pas de quoi rire. Elle était au stade de payer les conséquences de son geste. « De tout Ruby, je me protège de tout » Il n'y avait pas vraiment quelqu'un en particulier, ni même une menace précise. Jazz souhaitait être prête à affronter elle-même n'importe quel problème ou obstacle, y compris les agresseurs, robots ou humains. Pas question de jouer la fille apeurée, elle voulait juste montrer qu'elle pouvait tenir tête à n'importe qui et ne pas fuir devant une quelconque menace. Comme les déviants par exemple. Elle savait très bien qu'ils pouvaient s'en prendre aux humains et qu'ils le feraient un jour ou l'autre. Aucune loi ne pouvait les contrôler. Bref, un long sujet qu'elle n'avait pas terminé d'élaborer encore et encore. Pour l'heure, elle avait envie de rentrer chez elle et de faire disparaître cet affreux décor de ruelle. Ruby avait accepté de la raccompagner, refusant de la laisser seule. Elle songea d'abord à son père, dont l'absence faciliterait les choses étant donné sa haine violence envers les androïdes de cette ville. Elle n'osait pas imaginer ce qui pouvait se produire si jamais il la voyait avec Ruby. « Je préfère ne pas alarmer mon frère non plus... ça vaut mieux » Pour ce soir, elle le laisserait tranquille. La famille était toujours un sujet compliqué, elle savait donc quand les laisser en dehors de ses problèmes. Le soupire au bord des lèvres, elle leva les yeux vers son amie lorsque celle-ci retira doucement le gilet de son visage. Elle avait un air satisfait, qui semblait tellement réelle pour quelqu'un qui n'était pas humain. Jazz avait encore du mal à comprendre comment et pourquoi n'avait-elle rien remarqué avant aujourd'hui.

Observant le bas de sa jambe, la rouquine s'attarda sur son jeans tâché avant de finalement répondre à la question. « Ce n'est pas très loin d'ici...» et pour ce qui était de la porter, elle hésita quelques secondes de plus. Avait-elle le choix ? D'un hochement de la tête, elle lui fit signe que oui, reculant doucement son dos du mur pour s'avancer un peu vers elle. « T'en fais pas pour moi, je peux attendre encore...» Vrai qu'elle n'était pas sur le point de mourir, malgré les douleurs physiques qui la torturaient. Elle tiendrait le coup sans soucis. Par réflexe, elle ferma les yeux lorsqu'elle sentit les bras de Ruby la soulever aussi facilement que si elle n'avait été qu'une simple plume. C'était vraiment bizarre, complètement impossible à expliquer même. On la transportait comme l'on soulève un petit chaton. Ce n'était pas particulièrement inconfortable ni rien de ce genre-là. Légèrement intimidée, Jazz chercha quoi dire pendant un instant. « J'ai quand même du mal à croire ce qui m'arrive » Normal quoi, juste un androïde qu'elle pensait être humaine qui la transporte en pleine rue. Et qui avait environ sa taille en plus de ça. Trop bizarre. Heureusement qu'il n'y avait pas personne dans le coin. « Est-ce que tu... as une famille aussi ? Ou quelque chose dans le genre...» Elle devait bien appartenir à des gens après tout, c'était comme ça que ça fonctionnait. La rouquine s'imaginait mal comment les riches les sélectionnaient ou même ce qu'ils devaient faire pour s'en procurer un. C'était trop inaccessible pour elle. Observant les maisons qui apparaissaient droit devant, elle en pointa une du bout du doigt. « La troisième, sur la gauche...» Question d'indiquer laquelle était la bonne. La maison familiale. Là où elle avait grandi avec son jumeau et ses deux parents. Désormais, il n'y avait plus que son père et elle. C'était bien vide parfois et loin d'être comme avant. Voyant la porte se rapprocher, elle récupéra doucement les clés de la demeure. Bien qu'elle ne doute pas de la capacité de Ruby à défoncer des portes si besoin. De sa main libre, elle se pencha pour y enfoncer la bonne clé avant de la tourner dans le verrou. « C'est bon, on peut entrer... c'est le salon et la cuisine, l'escalier du deuxième étage et de ma chambre est au fond » C'était petit, mais typique. Deux minutes plus tard, elle soupira de soulagement en reconnaissant le décor chaleureux de sa chambre à coucher. Home sweet home. Tout naturellement, Ruby la déposa sur son lit. Jazz grimaça doucement avant de se redresser le dos à l'aide de son gros oreiller. « Fait pas attention au ménage surtout » Parce que tout n'était bien rangée. Jazz n'aimait pas le désordre, mais il lui arrivait aussi de le laisser traîner parfois.



AVENGEDINCHAINS

▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║▌



  - THIS IS A WILD GAME OF SURVIVAL -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Faceclaim : lily maymac
Multicompte(s) : ailani rose, la chieuse
Interactions : 850
Points : 177
Identité :
Espèce :
  • Androïde

Années : à peine SEPT MOIS qu’on l’a extirpée de ce sommeil artificiel. six mois qu’elle sert kali sans faillir. désirée pour un visage similaire, achetée pour remplacer une de ses sœurs : androïde démantelée par sa propriétaire.
Programmes :
  • MARS
  • VENUS
  • ESCULAPE

Déviance :
20 / 10020 / 100

Propriétaire : KALI REISS. un nom qui fait frémir, une beauté à la perfection démesurée. on pourrait dire qu’elle appartient à la famille reiss mais ses mots sont des ordres supérieurs à ceux des autres, et elle n’appliquera jamais que ceux-ci. dévouée à cette femme dont le regard la tourmente autant qu’elle l’apprécie.
Androïde(s) : en étant une, il n'est même pas envisageable qu'elle en possède un.
Particularités : COPIE. désirée pour son apparence plus que pour ses fonctionnalités, elle est la remplaçante d’une ancienne androïde de kali. même visage, mêmes formes, même corps… mêmes programmes. la seule chose qui change, c’est sa déviance si peu marquée. EMPATHIE. cela n’a rien d’étonnant vu qu’elle a été conçue ainsi. cependant, celle ci poussée à l’extrême dernièrement, elle met tout en oeuvre pour distinguer l’esquisse d’un sourire sur le visage de sa propriétaire. quitte à passer des nuits à chercher une solution à son malheur. elle n’est que douceur. AUTONOMIE. n’ayant nullement besoin d’ordre pour les tâches du quotidien, elle s’acclimate à merveille à chaque besoin. prévoyante mais aussi avide de connaissances, il n’est pas rare qu’elle s’instruise, dans le but de s’améliorer. l’un des plus beaux exemples est sa capacité à donner les premiers soins sans avoir subi quelconque formation, si ce n’est les tutoriels et vidéos du net.
Rang social : AUCUN. elle n'est qu'un outil destiné à servir sa propriétaire.
Statut marital : CÉLIBATAIRE. son cœur encore incapable d'aimer, elle est aussi bien incapable de ressentir que non autorisée à de telles fantaisies.
Résidence : WEST SIDE. déjouant l’appel du couvre feu, kali a décidé de garder ruby à sa portée. ainsi celle ci reste la nuit, se rechargeant dans la chambre de sa propriétaire. androïde au traitement peu commun, elle loge dans une maison que beaucoup rêveraient de visiter.
Activité : ASSISTANTE. suivant kali de jour comme de nuit, semblable à son ombre, elle obéit au moindre désir de celle ci. l’aidant quel que soit le domaine, apportant satisfaction à chacune de ses requêtes, elle est presque parfaite. GARDE DU CORPS. capable de combattre et de réagir à n’importe quel danger, elle est également là pour la protéger. faisant passer sa vie avant la sienne, capable de blesser, voir de démanteler au bon vouloir de sa maîtresse, elle est un chien de garde dressé pour protéger, comme pour attaquer. SERVEUSE. lorsque le besoin s’en fait sentir, ruby est aussi là pour aider au cloud nine bar. principalement serveuse, bien que capable de tout faire, elle s’occupe des clients tout en laissant traîner de temps à autres une oreille discrète. en quête d’information capable de satisfaire sa propriétaire.
Avis politique : elle n’en a PAS ENCORE, du moins, pas vraiment. trop bien traitée, même si beaucoup sollicitée. elle reste une esclave certes, mais dont on s’occupe avec un soin particulier. si elle ne se soucie encore ni du rang, ni de la politique, ses circuits enregistrent et réagissent pourtant presque imperceptiblement aux injustices du quotidien. et si la faute commise sur lys par kali ne l’atteint pas encore, le cloud nine bar lui… fait surgir une détresse et une pitié, amplifiée par l’empathie. incapable de détourner les yeux face au spectacle laborieux du bordel à l’arrière, où les androïdes cassés et abusés jonchent ce sol débauché.
Objets bonus : aucun.
RPs en cours : (flashback) torn in two • ft. kali reiss
in the great shipwreck of life we all fall down • ft. kali reiss, moka & kaguya
feels like i'm falling into a world i can't control • ft. jazz lennox
bad place for a good time • ft. skye lennox
am i defined by the way they look at me ? • ft. S-762
Relations tissées : kali reiss (propriétaire adorée)
maverick reiss (tyran)
reva reiss (indifférence jouée)
jazz lennox (amitié compliquée)
skye lennox (rivalité amicale)
moka (collègue paumé)


the show must go on


Voir le profil de l'utilisateur http://somethingbetter.forumactif.com/t284-ruby-just-a-copy-with-a-different-heartbeat http://somethingbetter.forumactif.com/t350-ruby-free-hug-incoming
MessageSujet: Re: Feels like i'm falling into a world I can't control » Jaby Mar 13 Nov - 23:19


Caught in a bad dream


de tout. à peine prononcés que ces mots résonnaient déjà en elle, tentant d’en comprendre le sens. comment pouvait-elle se protéger de tout ? c’était impossible. avait-elle peur du monde en lui-même ? ou ne pouvait-elle faire confiance à personne ? y avait cette animosité teintée de désespoir. et ça lui faisait froid dans le dos à ruby. parce qu’elle savait qu’elle serait pas toujours là. qu’elle pourrait pas toujours l’aider. elle lui appartenait pas après tout, et kali avait besoin d’elle. juste que… là, maintenant, tout de suite. elle pouvait pas la laisser comme ça. pas dans cet état. pas après avoir prononcé pareille fatalité. elle allait pas bien jazz. elle avait un trou qui semblait lui ronger le cœur et l’âme. sauf que l’androïde, ça, elle savait pas comment le combler. et ça lui faisait peur, ce qu’elle pouvait pas contrôler.

« allons-y alors. » passant une main dans son dos et l’autre sous ses genoux après son approbation, elle la souleva sans aucune difficulté, la portant telle une princesse. avant, elles auraient été souriantes. jazz aurait ri, elle aurait été vivante. maintenant seul un malaise profond stagnait entre elles. ne sachant plus trop quoi dire sans que ce soit forcé. comme si quelque chose s’était brisé. sans doute était-ce le cas au fond, et elle ne parlait pas de son poignet. mais quoi au juste ? comment réparer une fissure invisible ? elle savait pas quoi faire, ruby. elle avait jamais su. c’était comme les larmes de kali, elle avait jamais réussi à les arrêter. était-elle si nulle, ou la solution était-elle trop compliquée ? elle en savait rien, la réponse non codée dans sa matrice. un simple soupir passa la barrière de ses lèvres, préférant ne pas penser à la suite. mieux valait se focaliser sur l’instant présent si elle ne voulait pas sombrer dans des et si. « je suis désolée. » encore une fois. ça n’excusait rien, ça la ferait pas mieux accepter ce qui était entrain de lui arriver non plus. mais elle savait plus quoi faire. elle savait plus quoi penser. y avait cette douleur dans sa poitrine qui lui hurlait qu’elle avait merdé. et elle aurait voulu la faire partir, elle aurait voulu mettre sur pause son empathie. sauf qu’encore une fois, ça marchait pas comme ça. « je n’ai pas de famille, non, vu que je ne suis pas humaine. j’appartiens à une famille en revanche, oui, les reiss. à leur fille héritière plus particulièrement, en fait. même si kali dit que je ne lui appartiens pas et suis son égale. mais… dans les faits, dans le contrat, c’est comme ça. » pas qu’elle la croyait pas, non. elle avait juste du mal à le concevoir. à le comprendre. comment être l’égal d’un humain ? était-ce seulement envisageable ? elle aimerait, et le simple fait qu’elle lui dise lui faisait chaud au cœur. mais la réalité était bien plus dure. plus cruelle.  

suivant les instructions de la rousse, elle arriva rapidement jusqu’à sa maison et pu y pénétrer sans le moindre problème. monter les marches étroites avec jazz dans les bras fut un peu plus compliqué, mais elle s’en sortit comme une chef et sans la blesser. finalement, elle pu la déposer sur son lit et l’aider à placer son coussin dans son dos, qu’elle puisse tenir en position assise. « le ménage ? » prêtant finalement intérêt à la pièce, elle remarqua que celle ci n’était pas des plus rangées et l’interrogea alors du regard. « tu veux que je range après ? » c’était peut être pas la meilleure réponse mais… c’est le sous entendu qu’elle avait compris. et ça ne la dérangeait nullement. « enlèves ton pantalon, en essayant de ne pas enlever le gilet sur ta cheville. dis moi si tu n’y arrives pas, je reviens. » lui ayant déjà tourné le dos, l’androïde était à la recherche de la salle de bain. fouillant dans les placards, elle y trouva une vieille serviette foncée qu’elle mouilla jusqu’à devenir humide. elle remplie à côté une bassine avec de l’eau. une fois tout cela prêt, elle revint dans la chambre de la rousse et l’aida à enlever également sa veste salie dans la mêlée, pour la rendre plus à l’aise. « ça risque de brûler un peu. » enlevant finalement le gilet qui avait stoppé le saignement, elle s’approcha avec la serviette humide de sa cheville qu’elle entreprit de nettoyer le plus doucement possible. elle rinça alors celle ci dans la bassine avant de s’occuper de sa plaie au visage. « surtout ferme bien l’oeil, et si ça fait trop mal dis moi, je ferais des pauses. » on aurait pu croire qu’elle parlait à une enfant, oui. mais pour ruby, la douleur restait la douleur, et l’âge n’y faisait rien. ce n’était jamais plaisant de souffrir, c’est ce que lui disait son programme. alors elle prenait un soin infini à limiter les dégâts. les plaies propres, la serviette retrouva la bassine et elle attrapa son sac pour en tirer son kit de secours. elle en avait toujours un sous le coude au cas où les missions tourneraient mal. sortant une pommade désinfectante et cicatrisante ainsi que pansements et bandages, elle se remis à l’ouvrage avec la même patience. « normalement tu devrais avoir quelques points de suture, mais je n’ai pas d’équipement stérile donc… pas de lavage de cheveux pendant une semaine, et interdiction de t’appuyer sur ton pied pendant le même laps de temps. » oh elle l’entendait déjà bougonner d’ici oui. « ce n’est pas négociable. » la santé, ça passait avant tout.


AVENGEDINCHAINS

▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║▌

on a dark desert highway

I saw a shimmering light
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Feels like i'm falling into a world I can't control » Jaby

Revenir en haut Aller en bas

Feels like i'm falling into a world I can't control » Jaby

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» CNN: Food prices rising across the world
» Vente Elysien Forge World (GI)
» Rock My World
» Forge World
» Nouveauté Forge World

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SOMETHING BETTER :: CITY OF SEATTLE :: Underground District :: Terminal Bay :: Eastside-