Partagez|

bad place for a good time > Skyby

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Faceclaim : KJ Apa
Interactions : 702
Points : 636
Espèce :
  • Humain

Années : 23 ans.
Déviance :
0 / 1000 / 100

Particularités : Cheveux roux, immanquable.
Tatouages sur les bras et épaules.
Un pendentif toujours à son cou, petit palmier au bout d'une chaîne, souvenir de sa mère.
Jamais les pieds sur terre, toujours quelque part à défier les vertiges, sautant de toits en toits ou sur tout ce qui est à sa portée.
Rang social : Pauvre.
Statut marital : Célibataire.
Résidence : Underground district, dans un appartement grand comme le trou d'un cul.
Activité : Concierge.
Avis politique : Une neutralité de façade pour éviter d'avoir à s'opposer à la majorité, s'il n'apprécie guère dharmas, il est néanmoins pour la cause des androïdes et des déviants, n'en déplaise à qui de droit.
RPs en cours : 1. Jazz & Orion
2. Kaz
3. Jazz
4. Moka
5. Ruby
Relations tissées : (+++) Jazz, sa jumelle, son existence.
(+) Kaz., "son" robot.
(+) Ruby, adversaire de défi.
(-) Kali, touriste de luxe à terroriser.
(--) Orion. Prédateur.


highway to hell


Voir le profil de l'utilisateur http://somethingbetter.forumactif.com/t138-skye-the-point-right-before-you-break http://somethingbetter.forumactif.com/t157-skye-crash-through-the-surface
MessageSujet: bad place for a good time > Skyby Dim 7 Oct - 2:02

bad place for a good time
@Ruby & Skye  
L'ennuie était le pire des ennemis. Dans l'underground, il était même pire qu'un cancer. Les gens tournaient en rond comme des fauves en cage, privés de lumière, privés d'air frais, privés de travail et de loisir, pour beaucoup d'entre eux. Ils n'avaient autres à faire que de ruminer leur colère, remuer la crasse, et trouver des façons de se rendre la vie encore plus misérable qu'elle ne l'était déjà. Dans cette ville qui se gangrenait, l'ennuie était un combustible incontrôlable, et chacun trouvait sa propre façon de l'attiser. Pour Skye, ce n'était rien de violent ou de condamnable, ce n'était que naïve stupidité, incapacité presque volontaire à se garder loin des problèmes. Il avait prit l'habitude d'apprécier les risques, aimait sentir cette dose grisante d'adrénaline qui filtrait dans son sang quand une situation lui échappait et qu'il devait courir, non pas pour le plaisir, mais pour se préserver. Bonheur malsain dont il avait bien conscience, surtout quand sa sœur lui remettait sous le nez ses imprudences. Rien de tout ça n'était un jeu. Mais Skye, il entendait ce qu'il voulait entendre, comprenait ce qu'il voulait comprendre, entêté ou éternellement dans le déni, la ligne était mince. Et si chaque fois il se jurait d'être plus prudent, chaque fois il finissait quand même par aller remettre son nez là où ne devait pas être. Comme aujourd'hui, comme à ce moment précis, feutré dans la pénombre constante de cette ville poisseuse qu'il connaissait si bien, alors qu'il observait deux agents, sans doute de la BSH. Les hommes discutaient, d'une conversation qu'il avait du mal à saisir, expliquant la raison pour laquelle il s'était approché plus qu'il ne le devrait, tapis au coin d'un vieux mur de brique grugé par l'humidité. Concentré à essayer de capter leur parole, il en oublia momentanément sa prudence, baissant sa garde, juste assez, juste un peu trop. Et même s'il s'imaginait clairement la voix de Jazz en train de lui pointer la débilité de cette idée, il n'en bougea pas pour autant de sa position.

Ou du moins, jusqu'à ce qu'une voix se fisse entendre dans son dos. Une voix qui l’interpella, connaissant son nom, de toute évidence. Cœur qui s'arrête une fraction de seconde, avant de doubler de rythme. Skye sursauta, bien entendu, se retournant dans un bond rapide, tel un chat qui viendrait de se faire surprendre, prêt à fuir ou à attaquer, selon la situation. Et là où il s'attendait presque à apercevoir le diable en personne -bien que le timbre de voix n'avait rien de diabolique-, son regard croisa celui d'une jeune femme, jeune androïde pour être plus exact. Sa surprise panique laissant aussitôt place à la stupeur de l’inattendu. « RUBY!? » Volume beaucoup trop fort, tout comme celui dont elle avait fait usage. Il se reprit aussitôt, baissant dramatiquement le ton de sa voix; « Ruby?! » Réflexe un peu stupide, puisque si les hommes avaient l’ouïe fine, il était déjà trop tard pour la discrétion. « Qu'est-ce que tu fais là? » En écho à l'interrogation de Ruby, car ce n'était certainement pas lui qui était là où il ne devait pas être, non? « T'es pas censé être là. C'est dangereux. » Autant pour lui. Très vite rattrapé par sa nervosité, il eut le réflexe de se pencher vers le coin du mur, souci de vérifier s'ils avaient été entendu. Son regard tomba dramatiquement sur les agents qui s'avançaient justement vers eux. Oh le bordel, qu'il pensa aussitôt. « Oh la chiasse. », qu'il souffla plutôt sans grâce. Sans attendre plus d'une seconde, il s'élança dans la ruelle qui lui servait de cachette, attrapant le bras de Ruby au passage. « Vite! Faut pas rester ici! » Il n'était pas tout à fait certain qu'il s'agissait bel et bien d'agents ou non, mais il n'allait pas prendre le risque de le découvrir. Filer était la meilleure des options et il savait justement où ils pouvaient se réfugier, une échelle de service se trouvait sur le bâtiment à l'autre extrémité de la rue, ils n'auraient ainsi qu'à grimper sur le toit. Le résultat n'était pas garanti, mais en général, les gens se donnaient rarement le mal de le suivre en hauteur. À croire qu'un vaurien des rues ce n'était pas une motivation suffisante à prendre le risque de se briser la nuque. Tant mieux pour lui, tant pis pour eux.
Made by Neon Demon #ff9966

▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║▌


Tell me something boy. Aren’t you tired tryin' to fill that void? Or do you need more? Ain’t it hard keeping it so hardcore? I’m falling. In all the good times I find myself longing for change. And in the bad times I fear myself. I’m off the deep end, watch as I dive in.

I’ll never meet the ground
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Faceclaim : lily maymac
Multicompte(s) : ailani rose, la chieuse
Interactions : 850
Points : 177
Identité :
Espèce :
  • Androïde

Années : à peine SEPT MOIS qu’on l’a extirpée de ce sommeil artificiel. six mois qu’elle sert kali sans faillir. désirée pour un visage similaire, achetée pour remplacer une de ses sœurs : androïde démantelée par sa propriétaire.
Programmes :
  • MARS
  • VENUS
  • ESCULAPE

Déviance :
20 / 10020 / 100

Propriétaire : KALI REISS. un nom qui fait frémir, une beauté à la perfection démesurée. on pourrait dire qu’elle appartient à la famille reiss mais ses mots sont des ordres supérieurs à ceux des autres, et elle n’appliquera jamais que ceux-ci. dévouée à cette femme dont le regard la tourmente autant qu’elle l’apprécie.
Androïde(s) : en étant une, il n'est même pas envisageable qu'elle en possède un.
Particularités : COPIE. désirée pour son apparence plus que pour ses fonctionnalités, elle est la remplaçante d’une ancienne androïde de kali. même visage, mêmes formes, même corps… mêmes programmes. la seule chose qui change, c’est sa déviance si peu marquée. EMPATHIE. cela n’a rien d’étonnant vu qu’elle a été conçue ainsi. cependant, celle ci poussée à l’extrême dernièrement, elle met tout en oeuvre pour distinguer l’esquisse d’un sourire sur le visage de sa propriétaire. quitte à passer des nuits à chercher une solution à son malheur. elle n’est que douceur. AUTONOMIE. n’ayant nullement besoin d’ordre pour les tâches du quotidien, elle s’acclimate à merveille à chaque besoin. prévoyante mais aussi avide de connaissances, il n’est pas rare qu’elle s’instruise, dans le but de s’améliorer. l’un des plus beaux exemples est sa capacité à donner les premiers soins sans avoir subi quelconque formation, si ce n’est les tutoriels et vidéos du net.
Rang social : AUCUN. elle n'est qu'un outil destiné à servir sa propriétaire.
Statut marital : CÉLIBATAIRE. son cœur encore incapable d'aimer, elle est aussi bien incapable de ressentir que non autorisée à de telles fantaisies.
Résidence : WEST SIDE. déjouant l’appel du couvre feu, kali a décidé de garder ruby à sa portée. ainsi celle ci reste la nuit, se rechargeant dans la chambre de sa propriétaire. androïde au traitement peu commun, elle loge dans une maison que beaucoup rêveraient de visiter.
Activité : ASSISTANTE. suivant kali de jour comme de nuit, semblable à son ombre, elle obéit au moindre désir de celle ci. l’aidant quel que soit le domaine, apportant satisfaction à chacune de ses requêtes, elle est presque parfaite. GARDE DU CORPS. capable de combattre et de réagir à n’importe quel danger, elle est également là pour la protéger. faisant passer sa vie avant la sienne, capable de blesser, voir de démanteler au bon vouloir de sa maîtresse, elle est un chien de garde dressé pour protéger, comme pour attaquer. SERVEUSE. lorsque le besoin s’en fait sentir, ruby est aussi là pour aider au cloud nine bar. principalement serveuse, bien que capable de tout faire, elle s’occupe des clients tout en laissant traîner de temps à autres une oreille discrète. en quête d’information capable de satisfaire sa propriétaire.
Avis politique : elle n’en a PAS ENCORE, du moins, pas vraiment. trop bien traitée, même si beaucoup sollicitée. elle reste une esclave certes, mais dont on s’occupe avec un soin particulier. si elle ne se soucie encore ni du rang, ni de la politique, ses circuits enregistrent et réagissent pourtant presque imperceptiblement aux injustices du quotidien. et si la faute commise sur lys par kali ne l’atteint pas encore, le cloud nine bar lui… fait surgir une détresse et une pitié, amplifiée par l’empathie. incapable de détourner les yeux face au spectacle laborieux du bordel à l’arrière, où les androïdes cassés et abusés jonchent ce sol débauché.
Objets bonus : aucun.
RPs en cours : (flashback) torn in two • ft. kali reiss
in the great shipwreck of life we all fall down • ft. kali reiss, moka & kaguya
feels like i'm falling into a world i can't control • ft. jazz lennox
bad place for a good time • ft. skye lennox
am i defined by the way they look at me ? • ft. S-762
Relations tissées : kali reiss (propriétaire adorée)
maverick reiss (tyran)
reva reiss (indifférence jouée)
jazz lennox (amitié compliquée)
skye lennox (rivalité amicale)
moka (collègue paumé)


the show must go on


Voir le profil de l'utilisateur http://somethingbetter.forumactif.com/t284-ruby-just-a-copy-with-a-different-heartbeat http://somethingbetter.forumactif.com/t350-ruby-free-hug-incoming
MessageSujet: Re: bad place for a good time > Skyby Lun 8 Oct - 0:31

bad place for a good time
Ruby & @Skye Lennox  
la curiosité, c’était sans doute l’une des premières choses qu’elle avait ressenti, ruby. l’envie d’en savoir plus, à peine arrivée. ce besoin de remplir ses circuits avec ce puits de savoir infini. y avait tellement de choses à connaître, tellement de choses dans lesquelles elle pouvait se parfaire. elle n’aurait de cesse d’éplucher le net en quête de nouveautés. mais aujourd’hui, c’était pas vraiment une curiosité instructive qu’elle avait. elle allait pas se documenter d’une quelconque façon. non, c’était plus de l’exploration. elle y venait pas si souvent que ça à l’underground, bien que ses visites soient de plus en plus nombreuses. mais elle avait pas souvent le temps de savourer ce moment de liberté. pas vraiment le temps non plus de se poser ou de visiter. pas que la ville soit des plus belles, loin de là. elle reflétait plutôt quelque chose s’assimilant au pittoresque, c’était certain. pourtant y avait des milliers de gens qui arpentaient ces rues chaque jour et rendaient le tableau des plus vivants. y avait cette cacophonie, cette foule informe qu’on retrouvait pas là haut. et ça la titillait ruby, autant que le comportement si opposé de certains par rapport à ceux qu’elle avait l’habitude de côtoyer. ici était un autre monde. moins beau, moins rutilant. mais tout aussi vivant.

alors elle aimait à se perdre dans les rues la belle, armée de son bonnet, tentant de se comporter comme les vivants. moments pour le plus souvent courts mais pas moins intenses ou même reposants. elle remercierai jamais assez kali de lui donner cette liberté. de lui offrir un tel pied d’égalité. ça lui réchauffait le palpitant d’être ainsi traitée. son sourire s’étala sur ses lippes pleines, symbole de joie, et elle détonnait l’androïde, dans cette ambiance austère. mais à vrai dire, elle s’en fichait, n’y faisait pas trop attention. parce que les émotions étaient humaines et que c’était ce qu’elle cherchait, au fond. son regard se baladant ça et là tandis qu’elle arpentait les rues, ses pupilles furent happées par une chevelure de feu, toujours aussi mal coiffée. reconnaissant sans mal le seul et unique du coin avec ces cheveux là, son sourire s’intensifia et elle se décida. se dirigeant vers lui à pas de loup, ayant parfaitement compris qu’il épiait quelqu’un, elle pensait tomber sur une belle jeune fille comme dans tout film à l’eau de rose qu’elle avait pu voir lors de ses nombreuses nuits solitaires. ainsi la demoiselle vint se positionner juste derrière lui, sa tête tentant de regarder par dessus son épaule tandis que ses iris pétillaient de cette fichue curiosité. « tu fais quoi skye ? » t’es amoureux ? question anodine qu’elle avait failli poser, avant de voir qu’il s’agissait de deux vieux. « c’est qui ? » elle avait bien vu, à quel point il avait sursauté, mais elle avait pas compris que c’était parce qu’elle venait de tout faire foirer. pas discrète pour un sou, ne pensant pas mal faire, sa question resta un moment en suspend, ne la comprenant pas. « ...je te parle ? » c’était évident, non ? il avait beau être une connaissance de kali, il ne brillait pas toujours par son côté futé. et la suite fut d’autant plus incomprise, tandis qu’elle regardait les deux inconnus en fronçant les sourcils. « comment ça dangereux ? ils ont fait quoi ? pourquoi tu restes là alors ? » était-il entrain de prendre des risques inutiles ? elle était tellement habituée à kali ruby, et à sa qualité d’analyse, qu’elle pouvait pas s’imaginer qu’on veuille se mettre volontairement dans la merde sans quelconque plan pour se sauver les miches. alors elle le regarda se tortiller puis jurer, interdite, avant de se laisser entraîner à sa suite. elle avait rien fait de mal l’androïde mais à choisir, elle préférait le suivre. ça limitait les risques, ça lui permettait d’éviter le contact… elle se permettrait pas de revenir amochée. elle oserait pas faire face au chagrin que ça engendrerait chez kali. et elle hésita pas face à l’échelle, s’y agrippant fermement et y montant rapidement et habilement. c’était la première fois qu’elle prenait autant de hauteur sans qu’une vitre ou quelconque pièce d’architecture ne vienne assurer sa sécurité tel un balcon ou une baie vitrée. et elle devait se l’avouer, ça avait quelque chose de grisant. arrivée en haut, son premier réflexe fut de regarder en bas, nullement prise par le vertige vu qu’elle n’était pas programmée pour ça. les deux hommes jurèrent avec force puis s’éloignèrent enfin, et elle soupira. « tu m’expliques pourquoi j’ai du courir et grimper jusqu’ici ? t’as fais quoi ? » pas qu’elle se permettrait de juger, non. par contre, elle voulait pas être mêlée à quelconque problème qui puisse retomber sur les épaules de la princesse reiss. ça lui ferait trop de peine. « puis pourquoi être monté si haut ? tu sais que tu finiras pas en un seul morceau si tu tombes de là ? » non pas qu’elle le prenait pour un idiot, mais elle savait pas quoi dire face à tant de nonchalance. ça la prenait au dépourvu, ça activait son programme de défense.
Made by Neon Demon #ff9966

▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║▌

on a dark desert highway

I saw a shimmering light
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Faceclaim : KJ Apa
Interactions : 702
Points : 636
Espèce :
  • Humain

Années : 23 ans.
Déviance :
0 / 1000 / 100

Particularités : Cheveux roux, immanquable.
Tatouages sur les bras et épaules.
Un pendentif toujours à son cou, petit palmier au bout d'une chaîne, souvenir de sa mère.
Jamais les pieds sur terre, toujours quelque part à défier les vertiges, sautant de toits en toits ou sur tout ce qui est à sa portée.
Rang social : Pauvre.
Statut marital : Célibataire.
Résidence : Underground district, dans un appartement grand comme le trou d'un cul.
Activité : Concierge.
Avis politique : Une neutralité de façade pour éviter d'avoir à s'opposer à la majorité, s'il n'apprécie guère dharmas, il est néanmoins pour la cause des androïdes et des déviants, n'en déplaise à qui de droit.
RPs en cours : 1. Jazz & Orion
2. Kaz
3. Jazz
4. Moka
5. Ruby
Relations tissées : (+++) Jazz, sa jumelle, son existence.
(+) Kaz., "son" robot.
(+) Ruby, adversaire de défi.
(-) Kali, touriste de luxe à terroriser.
(--) Orion. Prédateur.


highway to hell


Voir le profil de l'utilisateur http://somethingbetter.forumactif.com/t138-skye-the-point-right-before-you-break http://somethingbetter.forumactif.com/t157-skye-crash-through-the-surface
MessageSujet: Re: bad place for a good time > Skyby Jeu 11 Oct - 1:03

bad place for a good time
@Ruby & Skye  
La dernière chose que Skye souhaitait était de mêler quelqu'un d'autre à ses bêtises. Prendre des risques, il en avait l'habitude, mais si le tout s’avérait une idée dangereuse ou stupide, il tenait aussi à en subir les conséquences par lui-même. Ainsi, il n'avait pas l'intention de se risquer à provoquer les hommes, qu'il soupçonnait peut-être appartenir à la BSH, pas maintenant que Ruby était là. Aussitôt eut-il constaté que leur présence avait attiré l'attention, il s'empressa donc de filer. Ça faisait aussi partie de ses habitudes, de fuir. Il n'était pas un bagarreur, même s'il savait distribuer les coups s'il était forcé de le faire. Et même s'il savait que l'androïde était sûrement en mesure de se défendre, il n'allait pas lui faire prendre le risque non plus de se retrouver face aux armes anti-robots de la brigade de force des Reed. Pas le temps de répondre aux interrogations de Ruby, il l’entraîna plutôt rapidement à sa suite, jusqu'à aller se réfugier sur le toit, après avoir gravi l'échelle qui y menait. Ce ne fut qu'une fois là-haut qu'il se retourna, question de s'approcher du rebord de l'immeuble et ainsi s'assurer que les hommes n'allaient pas y grimper aussi. Par chance, les deux zouaves n'avaient pas l'air d'humeur à aller jouer les équilibristes et rebroussèrent simplement chemin. Aussitôt le constat fait, Skye soupira de soulagement, avant de se redresser, faisant face à Ruby alors qu'elle l'interrogeait de nouveau.

« tu m’expliques pourquoi j’ai du courir et grimper jusqu’ici ? t’as fais quoi ? » Systématiquement, son visage se peint d'un air des plus innocents, comme chaque fois qu'on lui reprochait quelque chose. Il n'avait rien fait du tout, rien d'interdit. Était-ce interdit d'écouter les conversations des gens en cachette? Il l'ignorait pour tout dire. La rue était un endroit public, on pouvait donc en déduire que les conversations qui s'y déroulaient étaient aussi d'ordre public, non? Enfin, peu importe. « J'ai rien fait. Je surveillais. » Inutile d'élaborer la question d'avantage, il valait surtout mieux changer le sujet. « puis pourquoi être monté si haut ? tu sais que tu finiras pas en un seul morceau si tu tombes de là ? » À ces mots, Skye haussa légèrement les sourcils. Lui, tomber? Jamais. Pour qui le prenait-elle? Bon, il lui était déjà arrivé de tomber et de se faire mal, mais il avait de l'expérience maintenant, c'était bien moins fréquent. « Je vais pas tomber. C'est même pas un endroit dangereux et j'ai l'habitude d'être ici, je connais. » Inutile d'insister encore une fois, il était vrai qu'il connaissait les toits de la ville comme on pouvait en connaître les rues, mais même quand il tentait de l'expliquer, les gens semblaient continuer de croire que c'était imprudent. Et parlant d'imprudence, d'ailleurs. « Et toi, tu fais quoi ici d'abord? » Ne manquait-il pas quelque chose à ce tableau? Du genre une petite princesse bourgeoise. « Où est Kali? Elle va bien? » Non pas qu'il s'inquiétait vraiment de son sort, mais disons qu'il n'était pas non plus assez méchant pour lui souhaiter malheur, même s'il prétendait le contraire. Après ce n'était pas dit qu'il volerait à son secours si elle avait bien des problèmes, il n'était ni un sauveur et encore moins un prince. Un point sur lequel elle serait probablement bien d'accord de toute façon. « Tu cherchais quelqu'un, ou quelque chose? » Contrairement à lui, elle ne devait certainement pas être en train de chercher des problèmes, mais peut-être pouvait-il l'aider.
Made by Neon Demon #ff9966

▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║▌


Tell me something boy. Aren’t you tired tryin' to fill that void? Or do you need more? Ain’t it hard keeping it so hardcore? I’m falling. In all the good times I find myself longing for change. And in the bad times I fear myself. I’m off the deep end, watch as I dive in.

I’ll never meet the ground
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Faceclaim : lily maymac
Multicompte(s) : ailani rose, la chieuse
Interactions : 850
Points : 177
Identité :
Espèce :
  • Androïde

Années : à peine SEPT MOIS qu’on l’a extirpée de ce sommeil artificiel. six mois qu’elle sert kali sans faillir. désirée pour un visage similaire, achetée pour remplacer une de ses sœurs : androïde démantelée par sa propriétaire.
Programmes :
  • MARS
  • VENUS
  • ESCULAPE

Déviance :
20 / 10020 / 100

Propriétaire : KALI REISS. un nom qui fait frémir, une beauté à la perfection démesurée. on pourrait dire qu’elle appartient à la famille reiss mais ses mots sont des ordres supérieurs à ceux des autres, et elle n’appliquera jamais que ceux-ci. dévouée à cette femme dont le regard la tourmente autant qu’elle l’apprécie.
Androïde(s) : en étant une, il n'est même pas envisageable qu'elle en possède un.
Particularités : COPIE. désirée pour son apparence plus que pour ses fonctionnalités, elle est la remplaçante d’une ancienne androïde de kali. même visage, mêmes formes, même corps… mêmes programmes. la seule chose qui change, c’est sa déviance si peu marquée. EMPATHIE. cela n’a rien d’étonnant vu qu’elle a été conçue ainsi. cependant, celle ci poussée à l’extrême dernièrement, elle met tout en oeuvre pour distinguer l’esquisse d’un sourire sur le visage de sa propriétaire. quitte à passer des nuits à chercher une solution à son malheur. elle n’est que douceur. AUTONOMIE. n’ayant nullement besoin d’ordre pour les tâches du quotidien, elle s’acclimate à merveille à chaque besoin. prévoyante mais aussi avide de connaissances, il n’est pas rare qu’elle s’instruise, dans le but de s’améliorer. l’un des plus beaux exemples est sa capacité à donner les premiers soins sans avoir subi quelconque formation, si ce n’est les tutoriels et vidéos du net.
Rang social : AUCUN. elle n'est qu'un outil destiné à servir sa propriétaire.
Statut marital : CÉLIBATAIRE. son cœur encore incapable d'aimer, elle est aussi bien incapable de ressentir que non autorisée à de telles fantaisies.
Résidence : WEST SIDE. déjouant l’appel du couvre feu, kali a décidé de garder ruby à sa portée. ainsi celle ci reste la nuit, se rechargeant dans la chambre de sa propriétaire. androïde au traitement peu commun, elle loge dans une maison que beaucoup rêveraient de visiter.
Activité : ASSISTANTE. suivant kali de jour comme de nuit, semblable à son ombre, elle obéit au moindre désir de celle ci. l’aidant quel que soit le domaine, apportant satisfaction à chacune de ses requêtes, elle est presque parfaite. GARDE DU CORPS. capable de combattre et de réagir à n’importe quel danger, elle est également là pour la protéger. faisant passer sa vie avant la sienne, capable de blesser, voir de démanteler au bon vouloir de sa maîtresse, elle est un chien de garde dressé pour protéger, comme pour attaquer. SERVEUSE. lorsque le besoin s’en fait sentir, ruby est aussi là pour aider au cloud nine bar. principalement serveuse, bien que capable de tout faire, elle s’occupe des clients tout en laissant traîner de temps à autres une oreille discrète. en quête d’information capable de satisfaire sa propriétaire.
Avis politique : elle n’en a PAS ENCORE, du moins, pas vraiment. trop bien traitée, même si beaucoup sollicitée. elle reste une esclave certes, mais dont on s’occupe avec un soin particulier. si elle ne se soucie encore ni du rang, ni de la politique, ses circuits enregistrent et réagissent pourtant presque imperceptiblement aux injustices du quotidien. et si la faute commise sur lys par kali ne l’atteint pas encore, le cloud nine bar lui… fait surgir une détresse et une pitié, amplifiée par l’empathie. incapable de détourner les yeux face au spectacle laborieux du bordel à l’arrière, où les androïdes cassés et abusés jonchent ce sol débauché.
Objets bonus : aucun.
RPs en cours : (flashback) torn in two • ft. kali reiss
in the great shipwreck of life we all fall down • ft. kali reiss, moka & kaguya
feels like i'm falling into a world i can't control • ft. jazz lennox
bad place for a good time • ft. skye lennox
am i defined by the way they look at me ? • ft. S-762
Relations tissées : kali reiss (propriétaire adorée)
maverick reiss (tyran)
reva reiss (indifférence jouée)
jazz lennox (amitié compliquée)
skye lennox (rivalité amicale)
moka (collègue paumé)


the show must go on


Voir le profil de l'utilisateur http://somethingbetter.forumactif.com/t284-ruby-just-a-copy-with-a-different-heartbeat http://somethingbetter.forumactif.com/t350-ruby-free-hug-incoming
MessageSujet: Re: bad place for a good time > Skyby Ven 12 Oct - 22:20

bad place for a good time
Ruby & @Skye Lennox  
un regard. c’est ce qui lui suffit pour savoir qu’elle avait merdé, ruby. il lui en fallait si peu pour décrypter les expressions humaines. pour lire l’humanité qui s’insinuaient dans ses mots autant que dans ses prunelles. avait-elle dit quelque chose qu’il ne fallait pas ? ou était-ce sa présence qui ne l’enchantait pas ? elle n’aurait sur le dire, et ne voulait s’excuser sans connaître le fondement du malaise qui s’installait au fond de ses iris distants. il avait rien fait, c’est ce qu’il disait. et si au vu de sa réaction elle avait du mal à le croire, elle ne chercha pas plus loin, la belle. autant parce que ça ne la regardait pas que parce qu’il ne voulait pas. au fond, il ne lui était rien arrivé, pas besoin de creuser. encore une fois, son empathie parlait. tentant de faire au mieux pour ne pas le contrarier, comme si elle se devait d’être parfaite. l’épaule stable sur laquelle n’importe qui pourrait se reposer. sauf que c’était pas son maître, skye. mais ruby elle savait pas faire la différence entre ceux qu’elle devait ou pas satisfaire ou même aider. pour elle, y avait pas de différence. tout le monde avait le droit d’être heureux. était-elle pour autant idiote ou naïve ? c’était le genre de concept qu’elle ne comprenait pas encore bien, prenant la gentillesse d'autrui comme une normalité acquise. voulant croire au bien comme elle croyait profondément en kali. tentant sans cesse d’oublier les horreurs qui se trouvaient sous son nez. déni prononcé, besoin de se voiler la face pour ne pas se sentir dériver. elle était trop pure pour ce monde, ruby. et un jour, elle serait souillée.

mais elle eut pas le temps de se racheter l’androïde, que déjà il attaquait sur un autre sujet. comme voulant retourner la situation, mettre en tort quelqu’un d’autre pour sortir de cet étau. et imperceptiblement, ça la fit sourire la belle. bien qu’une pointe d’amertume s’étalait sur son palais, comme si on lui rappelait qu’elle n’avait pas sa place ici. « je n’ai pas le droit d’être là ? » c’était pas vraiment une question, plus… une réponse dont la certitude, elle ne l’avait pas elle-même. mais au fond, si kali lui avait dit oui… alors elle pouvait être là, non ? « elle est… en rendez-vous. et elle va bien, oui. » pas qu’elle ne voulait pas répondre, mais elle n’était pas sûre non plus que les sorties de kali, qui souvent n’avaient rien d’anodines, devaient s’ébruiter. et sûre de ne pas vouloir la trahir, elle lui donnait donc le minimum d’informations. « tu voulais la voir ? elle te manque ? » ...c’était… de la naïveté pure oui, quand on parlait de sa propriétaire. la trouvant tellement parfaite qu’elle ne concevait même pas que quelqu’un d’autre puisse la voir autrement. sûrement parce qu’elle était l’une des seules à la connaître vraiment également. mais y avait cette douceur qui s’emparait d’elle quand on parlait de kali. ce sourire discret mais aussi chaud et rayonnant que le soleil qui venait illuminer ses traits. car elle y tenait à la princesse reiss, plus que de raison. pourtant celui-ci s’échappa en même temps que le sujet changea, ses commissures retombant brutalement tandis qu’une lueur s’apparentant presque à de la tristesse s'immisçait dans ses prunelles. « j’aurais aimé croiser quelqu’un, oui… mais je pense que cette personne n’aurait pas voulu me voir alors… c’est sans doute au mieux. » c’est ce qu’elle se disait, oui. mais au fond d’elle, quelque chose se serrait. repensant à cette soirée, à cette distance… elle avait eu qu’une amie, et elle l’avait perdue. et si elle aurait donné n’importe quoi pour revoir la rousse, elle s’empêchait de la brusquer. c’était sans doute trop tôt. ou pas le bon moment. secouant la tête comme pour en détacher ses sombres pensées, la demoiselle se rapprocha une fois de plus du bord du toit, scrutant la vie grouillant en bas et se rendant compte pour la première fois à quel point le monde était immense et les êtres petits. « tu disais avoir l’habitude, tu viens souvent ici ? pourquoi ? » c’était pas un reproche, juste une question empreinte d’une curiosité sincère. voulant en apprendre plus sur lui. se demandant ce qu’il pouvait y avoir de si extraordinaire à être ici.
Made by Neon Demon #ff9966

▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║▌

on a dark desert highway

I saw a shimmering light
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Faceclaim : KJ Apa
Interactions : 702
Points : 636
Espèce :
  • Humain

Années : 23 ans.
Déviance :
0 / 1000 / 100

Particularités : Cheveux roux, immanquable.
Tatouages sur les bras et épaules.
Un pendentif toujours à son cou, petit palmier au bout d'une chaîne, souvenir de sa mère.
Jamais les pieds sur terre, toujours quelque part à défier les vertiges, sautant de toits en toits ou sur tout ce qui est à sa portée.
Rang social : Pauvre.
Statut marital : Célibataire.
Résidence : Underground district, dans un appartement grand comme le trou d'un cul.
Activité : Concierge.
Avis politique : Une neutralité de façade pour éviter d'avoir à s'opposer à la majorité, s'il n'apprécie guère dharmas, il est néanmoins pour la cause des androïdes et des déviants, n'en déplaise à qui de droit.
RPs en cours : 1. Jazz & Orion
2. Kaz
3. Jazz
4. Moka
5. Ruby
Relations tissées : (+++) Jazz, sa jumelle, son existence.
(+) Kaz., "son" robot.
(+) Ruby, adversaire de défi.
(-) Kali, touriste de luxe à terroriser.
(--) Orion. Prédateur.


highway to hell


Voir le profil de l'utilisateur http://somethingbetter.forumactif.com/t138-skye-the-point-right-before-you-break http://somethingbetter.forumactif.com/t157-skye-crash-through-the-surface
MessageSujet: Re: bad place for a good time > Skyby Jeu 25 Oct - 0:39

bad place for a good time
@Ruby & Skye  
Bien évidemment qu'elle avait le droit d'être là, elle avait bien le droit d'être où elle voulait. Ce n'était pas Skye qui allait commencer à faire la police de toute façon, surtout qu'il savait à quel point c'était désagréable de se faire dire par quelqu'un d'autre qu'on n'était pas censé être quelque part. Qu'est-ce que les gens en savaient au fond? Comment pouvaient-ils savoir où devait ou ne devait pas être quelqu'un? Et puis Skye, il était pour la liberté, il était pour avoir le droit de vivre et laisser vivre. Et pour lui, ça s'appliquait aussi aux androïdes, il n'était pas de ceux qui les voyait comme des serviteurs ou des esclaves. Non, Skye il considérait qu'eux aussi, ils devraient avoir le droit de faire ce qu'ils souhaitaient, tout le monde devrait avoir ce droit. Il ne put pourtant pas s'empêcher de l'interroger au sujet de Kali, surtout parce qu'il l'avait toujours vu en sa compagnie et non pas en train de se balader seule dans l'underground. Ruby lui confirma d'ailleurs qu'elle était bien là, quelque part, à un rendez-vous et qu'elle allait bien. Une bonne chose, non? Et s'il était presque tenté de demander à quel genre de rendez-vous elle pouvait bien être, le commentaire suivant de Ruby l'en dissuada bien vite. « tu voulais la voir ? elle te manque ? » Aussitôt, Skye plissa le nez, d'un air presque dédaigneux. Lui, vouloir voir cette pimbêche? Certainement pas. « Non je veux pas la voir, et elle me manque pas. Je demandais juste par politesse, t'vois? » Bien qu'il n'était pas reconnu comme étant un maître incontesté de la politesse ça lui semblait une excuse acceptable. Et puis ça restait honnête. Il n'était pas là le jour où il allait s'ennuyer d'un dharma. Aucun d'entre eux n'était assez sympathique pour le mériter.

Question d'accentuer son désintérêt, il haussa platement les épaules avant de lui demander si elle cherchait quelqu'un ou quelque chose. « j’aurais aimé croiser quelqu’un, oui… mais je pense que cette personne n’aurait pas voulu me voir alors… c’est sans doute au mieux. » Pendant quelques instants, Skye resta l'air plutôt perplexe. Elle voulait donc voir quelqu'un en particulier? Avait-elle un amoureux? C'était dur à imaginer. Ruby n'avait pas l'air de ce que les gens pouvaient qualifier de "déviant". Il était donc dur de croire qu'elle venait ici par attachement pour quelqu'un. « Tu voulais voir qui? » Il ne tenait pas absolument à le savoir, mais c'était plus fort que lui, encore une fois, la curiosité prenait le dessus. En même temps, il ne pouvait s'empêcher de penser qu'ils en avaient de la chance, ces robots de dharmas, d'être libre de passer d'un côté à l'autre, il pouvait venir dans l'underground, alors qu'eux, il n'avait jamais le droit d'aller voir là-haut, d'aller voir chez les dharmas. C'était un peu injuste. « Hm, je viens pas souvent ici ici, je voulais dire, je viens souvent sur les toits, donc j'ai l'habitude, je tombe jamais. » Il marqua un temps, jetant un regard en contrebas de l'immeuble. Pourquoi? C'était une bonne question, pourquoi aimait-il à ce point grimper et parcourir les toits de la ville plutôt que les rues? « J'ai presque rien à moi, tu sais. On n'a pas d'argent pour avoir plein de trucs, pas comme les dharmas, alors...ça c'est un peu mon truc à moi, tu vois? J'ai pas besoin de payer...et personne peut me l'enlever, ou me l'interdire. » Au détail près des avertissements qu'il pouvait recevoir des autorités, parce que crapahuter sur les toits, ça restait interdit. Sauf que ça, il s'en fichait bien. Si on voulait l'empêcher de le faire, il défiait n'importe qui d'essayer de l'attraper, juste pour voir. « C'est ce que j'ai envie de faire, donc je le fais. Tu devrais essayer, c'est plutôt sympa, de pas rendre de compte à personne. » Et il ne disait pas ça pour l'inciter à la déviance.

Made by Neon Demon #ff9966

▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║▌


Tell me something boy. Aren’t you tired tryin' to fill that void? Or do you need more? Ain’t it hard keeping it so hardcore? I’m falling. In all the good times I find myself longing for change. And in the bad times I fear myself. I’m off the deep end, watch as I dive in.

I’ll never meet the ground
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Faceclaim : lily maymac
Multicompte(s) : ailani rose, la chieuse
Interactions : 850
Points : 177
Identité :
Espèce :
  • Androïde

Années : à peine SEPT MOIS qu’on l’a extirpée de ce sommeil artificiel. six mois qu’elle sert kali sans faillir. désirée pour un visage similaire, achetée pour remplacer une de ses sœurs : androïde démantelée par sa propriétaire.
Programmes :
  • MARS
  • VENUS
  • ESCULAPE

Déviance :
20 / 10020 / 100

Propriétaire : KALI REISS. un nom qui fait frémir, une beauté à la perfection démesurée. on pourrait dire qu’elle appartient à la famille reiss mais ses mots sont des ordres supérieurs à ceux des autres, et elle n’appliquera jamais que ceux-ci. dévouée à cette femme dont le regard la tourmente autant qu’elle l’apprécie.
Androïde(s) : en étant une, il n'est même pas envisageable qu'elle en possède un.
Particularités : COPIE. désirée pour son apparence plus que pour ses fonctionnalités, elle est la remplaçante d’une ancienne androïde de kali. même visage, mêmes formes, même corps… mêmes programmes. la seule chose qui change, c’est sa déviance si peu marquée. EMPATHIE. cela n’a rien d’étonnant vu qu’elle a été conçue ainsi. cependant, celle ci poussée à l’extrême dernièrement, elle met tout en oeuvre pour distinguer l’esquisse d’un sourire sur le visage de sa propriétaire. quitte à passer des nuits à chercher une solution à son malheur. elle n’est que douceur. AUTONOMIE. n’ayant nullement besoin d’ordre pour les tâches du quotidien, elle s’acclimate à merveille à chaque besoin. prévoyante mais aussi avide de connaissances, il n’est pas rare qu’elle s’instruise, dans le but de s’améliorer. l’un des plus beaux exemples est sa capacité à donner les premiers soins sans avoir subi quelconque formation, si ce n’est les tutoriels et vidéos du net.
Rang social : AUCUN. elle n'est qu'un outil destiné à servir sa propriétaire.
Statut marital : CÉLIBATAIRE. son cœur encore incapable d'aimer, elle est aussi bien incapable de ressentir que non autorisée à de telles fantaisies.
Résidence : WEST SIDE. déjouant l’appel du couvre feu, kali a décidé de garder ruby à sa portée. ainsi celle ci reste la nuit, se rechargeant dans la chambre de sa propriétaire. androïde au traitement peu commun, elle loge dans une maison que beaucoup rêveraient de visiter.
Activité : ASSISTANTE. suivant kali de jour comme de nuit, semblable à son ombre, elle obéit au moindre désir de celle ci. l’aidant quel que soit le domaine, apportant satisfaction à chacune de ses requêtes, elle est presque parfaite. GARDE DU CORPS. capable de combattre et de réagir à n’importe quel danger, elle est également là pour la protéger. faisant passer sa vie avant la sienne, capable de blesser, voir de démanteler au bon vouloir de sa maîtresse, elle est un chien de garde dressé pour protéger, comme pour attaquer. SERVEUSE. lorsque le besoin s’en fait sentir, ruby est aussi là pour aider au cloud nine bar. principalement serveuse, bien que capable de tout faire, elle s’occupe des clients tout en laissant traîner de temps à autres une oreille discrète. en quête d’information capable de satisfaire sa propriétaire.
Avis politique : elle n’en a PAS ENCORE, du moins, pas vraiment. trop bien traitée, même si beaucoup sollicitée. elle reste une esclave certes, mais dont on s’occupe avec un soin particulier. si elle ne se soucie encore ni du rang, ni de la politique, ses circuits enregistrent et réagissent pourtant presque imperceptiblement aux injustices du quotidien. et si la faute commise sur lys par kali ne l’atteint pas encore, le cloud nine bar lui… fait surgir une détresse et une pitié, amplifiée par l’empathie. incapable de détourner les yeux face au spectacle laborieux du bordel à l’arrière, où les androïdes cassés et abusés jonchent ce sol débauché.
Objets bonus : aucun.
RPs en cours : (flashback) torn in two • ft. kali reiss
in the great shipwreck of life we all fall down • ft. kali reiss, moka & kaguya
feels like i'm falling into a world i can't control • ft. jazz lennox
bad place for a good time • ft. skye lennox
am i defined by the way they look at me ? • ft. S-762
Relations tissées : kali reiss (propriétaire adorée)
maverick reiss (tyran)
reva reiss (indifférence jouée)
jazz lennox (amitié compliquée)
skye lennox (rivalité amicale)
moka (collègue paumé)


the show must go on


Voir le profil de l'utilisateur http://somethingbetter.forumactif.com/t284-ruby-just-a-copy-with-a-different-heartbeat http://somethingbetter.forumactif.com/t350-ruby-free-hug-incoming
MessageSujet: Re: bad place for a good time > Skyby Dim 28 Oct - 21:17

bad place for a good time
Ruby & @Skye Lennox  
c’était presque surjoué, l’air qu’il arbora lorsqu’il répondit qu’elle lui manquait pas, kali. presque comique, tant il tentait à prouver le contraire. et ça la fit sourire ruby, malgré elle. bien forcée d’admettre que tout le monde ne l’aimait pas, bien que cela ne remette nullement en doute la vision qu’elle avait d’elle. mais d’un côté, c’était reposant de voir qu’ici, tout le monde ne faisait pas semblant. skye il avait toujours été franc avec elle. ou du moins, il disait ce qu’il pensait. et ça lui plaisait de faire ainsi tomber les barrières. comme si elle était pareille que lui. comme si elle était l’une des leurs. il avait tenté de la protéger tout à l’heure, de l’écarter du danger. comme si elle pouvait être blessée ou ressentir la douleur. et ça comptait à ses yeux, pas qu’un peu. ça réchauffait un palpitant inexistant autant que ça dessinait la beauté d’un sourire sur ses lèvres pleines. « et bien merci de te soucier d’elle, même si ce n’est que par politesse dans ce cas. » une touche de sarcasme qu’elle ne se connaissait pas, un éclat nouveau dans les yeux, germe de défi qu’il lui avait presque implanté au fil du temps. « tu peux avoir la conscience tranquille maintenant. » paroles qu’elle accompagna d’un tapotement léger sur son épaule, comme compatissant. elle l’avait tellement vu dans les films qu’elle s’était permis de le reproduire, pensant que la situation pouvait coller au geste. mais au fond elle en savait rien, elle avait juste eu envie de le faire.

puis y a cette rechute dans son humeur, et les commissures retombent, le sourire s’efface. ça la rendait joyeuse d’habitude de parler d’elle. mais fallait croire que l’incertitude ça rongeait pas que les vivants, les machines aussi. comme un bug qui continuerait de faire sauter le programme sans trouver de solution au problème. c’était frustrant et douloureux. ça la plombait la belle. « mon amie. » la seule qu’elle avait jamais eu. et ça la dérangeait pas d’avoir qu’elle, elle était suffisante à son bonheur. sauf que maintenant, c’était plus comme avant. « enfin… je sais pas si ça l’est encore. je l’espère ? » l’espoir… encore une chose typiquement humaine et pourtant. il fallait croire que ça n’allait plus ces derniers temps. alors elle préféra l’imiter et regarder en bas encore une fois. dévisageant ces silhouettes sur lesquelles elle ne pourrait assurément pas mettre de visage, fourmilière informe qui grouillait tout autour sans jamais les voir. « je vois, c’est grimper que tu aimes ou la hauteur ? ou les deux peut être ? » elle aurait beau nier, c’était tout de même grisant d’être là. c’était sûrement interdit, dangereux aussi. mais c’était sans doute le seul endroit où on la trouverait pas. fuyait-il quelque chose ou appréciait-il la solitude ? encore une question sans réponse. « il y a beaucoup de choses qui ne s’achètent pas, tu sais ? » cessant de scruter la foule, elle se tourna de nouveau vers lui, enfonçant ses prunelles d’onyx dans les siennes, chaudes et sereines. « l’amour. l’amitié. l’entraide. la famille. le bonheur… en haut il y a le soleil, il y a l’or et le faste, c’est vrai. tout le monde fait ce qu’il veut sans penser au lendemain, c’est encore vrai. mais tu sais quoi ? malgré l’astre solaire, il y fait froid. y a pas de sourire au coin d’une rue, y en a qu’à la télé. y a personne qui viendra aider personne, et la plupart des gens passent dans la rue sans s’intéresser aux autres. y a que des inconnus courant derrière la richesse. et parfois je me dis que les androïdes sont pas si différents d’eux que ça. » ça avait sans doute aucun sens. peut être qu’elle disait juste n’importe quoi. mais comparé à ici, elle avait l’impression que la haut, la plupart n’avaient pas de cœur. « mon amie elle a un frère qui s’inquiète pour elle. kali elle a que moi, et moi je suis pas humaine. » et dieu sait qu’elle méritait tellement mieux. ruby elle lui aurait donné le monde si elle pouvait. mais elle n’avait que ses bras pour l’accueillir quand cette dernière finissait par défaillir. « moi je trouve que tu as de la chance. tu es pas riche mais tu as trouvé ton coin à toi. tu fais ce que tu veux et dans un sens, t’es heureux. puis t’es en vie toi au moins. » pas comme elle qui n’était que circuits. la tristesse inonde ses traits, mais elle se force à sourire. parce qu’un androïde c’est pas fait pour ça. « alors t’as raison, sois juste toi même et fais ce que tu veux. » elle, elle en avait pas le droit. puis qu’est ce qu’elle voulait au fond ? elle le savait pas. elle s’était jamais posé la question non plus. se souciant toujours des autres avant elle même, donnant sa pseudo vie aux autres pour que la leur soit meilleure. mais c’était normal, non ? elle était pas comme lui. ...et si elle voulait l’être ? n’était-ce pas au fond pour ça qu’elle cachait sa led ? n’était-ce pas aussi ce que voulait kali ? « et si j’ai juste envie que tu m’apprécies ? » c’était la seule chose qui lui était venue. la seule chose qui importait à ses yeux à cet instant précis. ruby elle avait pas besoin d’argent. elle voulait juste la chaleur d’un sourire, le bonheur d’une étreinte. lire dans le regard de ceux qui lui étaient chers qu’elle comptait aussi.
Made by Neon Demon #ff9966

▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║▌

on a dark desert highway

I saw a shimmering light
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Faceclaim : KJ Apa
Interactions : 702
Points : 636
Espèce :
  • Humain

Années : 23 ans.
Déviance :
0 / 1000 / 100

Particularités : Cheveux roux, immanquable.
Tatouages sur les bras et épaules.
Un pendentif toujours à son cou, petit palmier au bout d'une chaîne, souvenir de sa mère.
Jamais les pieds sur terre, toujours quelque part à défier les vertiges, sautant de toits en toits ou sur tout ce qui est à sa portée.
Rang social : Pauvre.
Statut marital : Célibataire.
Résidence : Underground district, dans un appartement grand comme le trou d'un cul.
Activité : Concierge.
Avis politique : Une neutralité de façade pour éviter d'avoir à s'opposer à la majorité, s'il n'apprécie guère dharmas, il est néanmoins pour la cause des androïdes et des déviants, n'en déplaise à qui de droit.
RPs en cours : 1. Jazz & Orion
2. Kaz
3. Jazz
4. Moka
5. Ruby
Relations tissées : (+++) Jazz, sa jumelle, son existence.
(+) Kaz., "son" robot.
(+) Ruby, adversaire de défi.
(-) Kali, touriste de luxe à terroriser.
(--) Orion. Prédateur.


highway to hell


Voir le profil de l'utilisateur http://somethingbetter.forumactif.com/t138-skye-the-point-right-before-you-break http://somethingbetter.forumactif.com/t157-skye-crash-through-the-surface
MessageSujet: Re: bad place for a good time > Skyby Dim 11 Nov - 2:02

bad place for a good time
@Ruby & Skye  
Elle aurait souhaité croiser quelqu'un qu'elle qualifiait d'ami? Étrangement, ce n'était pas ce que Skye croyait qu'elle allait répondre, même si ça faisait plus de sens qu'un amoureux. Il ne s'attendait en fait pas à croiser un androïde qui considérait réellement l'amitié, ou alors elle disait simplement ça parce qu'elle reproduisait les expressions humaines. C'était probablement ce que Jazz lui dirait si elle était là, que les robots ne peuvent pas connaître l'amitié, que s'ils en font preuve, ce n'est que par imitation, parce qu'ils sont programmés pour être ce que les gens attendent de eux. Puis, Ruby ne lui donnait pas l'impression d'être déviante, ou peut-être l'était-elle, c'était difficile de savoir et il n'allait pas lui poser la question. Ceci dit, il aimait quand même l'idée, l'idée que ces robots puissent avoir des amis, il n'allait certainement pas l'admettre de vive voix, mais c'était une perspective qui lui semblait presque plus intéressante que celle de se lier d'amitié avec d'autres humains. Au moins, les androïdes ne peuvent pas mourir, techniquement pas, ils ne peuvent pas être malade, pas comme les humains, pas comme sa mère. Et puisque Skye se refusait de perdre encore quelqu'un de précieux à ses yeux, il lui semblait logique de vouloir se lier d'avantage à des androïdes qu'aux autres comme lui. Et ce même si Jazz lui collerait probablement une baffe pour oser penser ça. Il ne comptait d'ailleurs pas partager cette pensée avec elle. Pour ce qui était de Ruby, il lui répondit par un hochement de tête, accompagné d'un léger sourire. « J'espère que tu vas trouver cette personne alors...»

« je vois, c’est grimper que tu aimes ou la hauteur ? ou les deux peut être ? » D'un air indéchiffrable, Skye se mordilla distraitement le coin de la lèvre, comme si la question était terriblement compliquée, alors qu'elle était pourtant des plus simples. Ce n'était d'ailleurs pas d'y répondre qui lui posait problème, mais plus de parler de lui, de parler de ce qu'il pouvait aimer, de s'ouvrir simplement. « J'aime les deux, ouais...» C'était ce qui le rapprochait le plus du ciel, de grimper, ce qui le rapprochait le plus de ce paradis que devait être le jardin d'Eden et qu'il rêvait de voir, même si ça non plus, il n'allait pas l'admettre. Avec attention, il écouta ensuite ce qu'ajouta Ruby, au sujet de la différence qu'il y avait entre ceux qui avaient de l'argent et qui vivaient justement là-haut. Elle avait sans doute raison, ces riches pouvaient peut-être tout avoir, y comprit le soleil, mais ils ne pouvaient pas tout acheter et n'étaient pas mieux que n'importe quel autre humain. C'était sûrement vrai, mais malgré ça, ce n'était pas ce que Skye voulait entendre, ce n'était pas la réalité qu'il recherchait, mais le rêve. Il voulait juste voir le soleil et le ciel, celui qui était bleu, les nuages blancs, par les lourdeurs grisâtres et toxiques qui maintenaient les ténèbres de l'underground en place. « mon amie elle a un frère qui s’inquiète pour elle. kali elle a que moi, et moi je suis pas humaine. »  « moi je trouve que tu as de la chance. tu es pas riche mais tu as trouvé ton coin à toi. tu fais ce que tu veux et dans un sens, t’es heureux. puis t’es en vie toi au moins. » Il ne voulait certainement pas la contredire, elle était bien plus sage que lui, ça ne faisait aucun doute. Il étira donc à nouveau un sourire, pour montrer qu'il était d'accord avec elle, ou presque, même si l'éternel gamin en lui avait envie de tout contredire. « Tu sais, être vivant c'est un peu surestimé...y'a plein de trucs pas cool. Faut aller au toilette, faut manger, parfois on est malade et crois-moi y'a des maladies qui sont vraiment pas fun à avoir...et puis on a froid, ou trop chaud, et faut se laver, sinon on sent mauvais. On se fatigue aussi, et ça c'est chiant pour un tas de trucs, et faut apprendre, on naît pas avec toutes les informations et crois-moi, l'école c'est trop l'enfer, heureusement que j'y vais plus...» Il haussa les épaules tout en la regardant. « Être un androïde, ça doit pas être si mal non plus. » Il n'irait pas dire qu'il aurait voulu en être un, ce n'était pas le cas, il était bien content de ce qu'il était, sauf peut-être de ses cheveux, parfois, mais il s'était fait une raison. « Et évidemment que je t'apprécie. Enfin...t'es une mars, mais c'est pas grave...» Ce n'était pas elle qui l'avait choisi, tout comme lui n'avait pas choisi de naître avec les cheveux roux. On ne pouvait pas tous être parfait, humain ou robot.
Made by Neon Demon #ff9966

▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║▌


Tell me something boy. Aren’t you tired tryin' to fill that void? Or do you need more? Ain’t it hard keeping it so hardcore? I’m falling. In all the good times I find myself longing for change. And in the bad times I fear myself. I’m off the deep end, watch as I dive in.

I’ll never meet the ground
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Faceclaim : lily maymac
Multicompte(s) : ailani rose, la chieuse
Interactions : 850
Points : 177
Identité :
Espèce :
  • Androïde

Années : à peine SEPT MOIS qu’on l’a extirpée de ce sommeil artificiel. six mois qu’elle sert kali sans faillir. désirée pour un visage similaire, achetée pour remplacer une de ses sœurs : androïde démantelée par sa propriétaire.
Programmes :
  • MARS
  • VENUS
  • ESCULAPE

Déviance :
20 / 10020 / 100

Propriétaire : KALI REISS. un nom qui fait frémir, une beauté à la perfection démesurée. on pourrait dire qu’elle appartient à la famille reiss mais ses mots sont des ordres supérieurs à ceux des autres, et elle n’appliquera jamais que ceux-ci. dévouée à cette femme dont le regard la tourmente autant qu’elle l’apprécie.
Androïde(s) : en étant une, il n'est même pas envisageable qu'elle en possède un.
Particularités : COPIE. désirée pour son apparence plus que pour ses fonctionnalités, elle est la remplaçante d’une ancienne androïde de kali. même visage, mêmes formes, même corps… mêmes programmes. la seule chose qui change, c’est sa déviance si peu marquée. EMPATHIE. cela n’a rien d’étonnant vu qu’elle a été conçue ainsi. cependant, celle ci poussée à l’extrême dernièrement, elle met tout en oeuvre pour distinguer l’esquisse d’un sourire sur le visage de sa propriétaire. quitte à passer des nuits à chercher une solution à son malheur. elle n’est que douceur. AUTONOMIE. n’ayant nullement besoin d’ordre pour les tâches du quotidien, elle s’acclimate à merveille à chaque besoin. prévoyante mais aussi avide de connaissances, il n’est pas rare qu’elle s’instruise, dans le but de s’améliorer. l’un des plus beaux exemples est sa capacité à donner les premiers soins sans avoir subi quelconque formation, si ce n’est les tutoriels et vidéos du net.
Rang social : AUCUN. elle n'est qu'un outil destiné à servir sa propriétaire.
Statut marital : CÉLIBATAIRE. son cœur encore incapable d'aimer, elle est aussi bien incapable de ressentir que non autorisée à de telles fantaisies.
Résidence : WEST SIDE. déjouant l’appel du couvre feu, kali a décidé de garder ruby à sa portée. ainsi celle ci reste la nuit, se rechargeant dans la chambre de sa propriétaire. androïde au traitement peu commun, elle loge dans une maison que beaucoup rêveraient de visiter.
Activité : ASSISTANTE. suivant kali de jour comme de nuit, semblable à son ombre, elle obéit au moindre désir de celle ci. l’aidant quel que soit le domaine, apportant satisfaction à chacune de ses requêtes, elle est presque parfaite. GARDE DU CORPS. capable de combattre et de réagir à n’importe quel danger, elle est également là pour la protéger. faisant passer sa vie avant la sienne, capable de blesser, voir de démanteler au bon vouloir de sa maîtresse, elle est un chien de garde dressé pour protéger, comme pour attaquer. SERVEUSE. lorsque le besoin s’en fait sentir, ruby est aussi là pour aider au cloud nine bar. principalement serveuse, bien que capable de tout faire, elle s’occupe des clients tout en laissant traîner de temps à autres une oreille discrète. en quête d’information capable de satisfaire sa propriétaire.
Avis politique : elle n’en a PAS ENCORE, du moins, pas vraiment. trop bien traitée, même si beaucoup sollicitée. elle reste une esclave certes, mais dont on s’occupe avec un soin particulier. si elle ne se soucie encore ni du rang, ni de la politique, ses circuits enregistrent et réagissent pourtant presque imperceptiblement aux injustices du quotidien. et si la faute commise sur lys par kali ne l’atteint pas encore, le cloud nine bar lui… fait surgir une détresse et une pitié, amplifiée par l’empathie. incapable de détourner les yeux face au spectacle laborieux du bordel à l’arrière, où les androïdes cassés et abusés jonchent ce sol débauché.
Objets bonus : aucun.
RPs en cours : (flashback) torn in two • ft. kali reiss
in the great shipwreck of life we all fall down • ft. kali reiss, moka & kaguya
feels like i'm falling into a world i can't control • ft. jazz lennox
bad place for a good time • ft. skye lennox
am i defined by the way they look at me ? • ft. S-762
Relations tissées : kali reiss (propriétaire adorée)
maverick reiss (tyran)
reva reiss (indifférence jouée)
jazz lennox (amitié compliquée)
skye lennox (rivalité amicale)
moka (collègue paumé)


the show must go on


Voir le profil de l'utilisateur http://somethingbetter.forumactif.com/t284-ruby-just-a-copy-with-a-different-heartbeat http://somethingbetter.forumactif.com/t350-ruby-free-hug-incoming
MessageSujet: Re: bad place for a good time > Skyby Mar 13 Nov - 23:33

bad place for a good time
Ruby & @Skye Lennox  
elle s’était pas attendue à avoir une discussion aussi profonde avec lui. lui parler de son amie, de ses peurs… de là haut non plus. encore moins de ce qu’elle pouvait penser de ce monde et de se permettre de juger. tout était tellement différent, et ce n’était pas que la hauteur qui lui déliait la langue. sans doute les choses qu’elle n’avait pas l’habitude d’entendre. ses longs silences aussi. comme si elle se devait de combler tout ce qu’il n’osait pas dire par sa propre voix, empathie encore et toujours. mais ça la dérangeait pas. y avait quelque chose de beau dans tout ça. quelque chose qui la soulageait aussi. parce qu’on lui demandait jamais son point de vue. parce qu’on discutait pas souvent avec elle hormis kali, tout simplement aussi. elle appréciait ne pas être qu’une simple poupée à utilité fixe. même si elle ne se l’avouerait sûrement pas, c’est sur. ça ne l’empêchait pour autant pas de rêver, ni d’apprécier l’instant présent.

et elle l’écoute parler. des problèmes humains, qui lui semblent si futiles et pourtant… réussissent à l’amuser. parfois skye, il ressemblait vraiment à un gamin. pas content de se lever, de se laver, ou d’étudier. à croire qu’il serait content s’il n’avait besoin de rien et ne devait rien faire. mais ne s'ennuierait-il pas dans tout ça ? « mais n’est-ce pas là la beauté de l’existence ? éphémère. remplie. tout n’est pas drôle, et il y a des contraintes, certes. mais n’es-tu pas heureux de ressentir ? savoir que ton cœur bat, que tu as chaud ou froid, reconnaître les odeurs… avoir des hauts et des bas. moi je rêverai pouvoir avoir tout ça. mais à la place je suis juste vide. remplie d’un savoir qu’alimente le net, certes, n'éprouvant aucune difficulté à quoi que ce soit. mais cantonnée à devoir faire seulement et toujours ce que veut quelqu’un. incapable d’éprouver quoi que ce soit ou de savoir ce que je fais là. la vie humaine est courte et se termine parfois trop vite, mais au moins elle est vécue. je ne peux pas en dire autant pour moi. » et y a cette tristesse qui s’empare d’elle. qui contraste avec le fait qu’elle n’est censée rien ressentir. y a cette boule dans sa gorge et ce pieu dans son cœur qui la malmène. s’il savait, combien elle aurait aimé être comme lui. rien que pour une heure. une heure avant de mourir. elle aurait voulu comprendre ce que ça faisait. savoir enfin, pas parce qu’on lui avait implanté dans la matrice, mais découvrir par elle-même, le sentir au plus profond de ses cellules. elle aurait voulu pouvoir pleurer aussi. rire, et aimer. était-ce trop demander ? était-ce si ridicule quand même un humain s’en plaignait ? au fond, elle n’avait pas réponse à tout. elle n’avait que bien trop de questions sans réponses, ruby.

sa soudaine déclaration la laisse un instant sous le choc, la chaleur se diffusant au creux de sa poitrine, et puis elle pouffe presque, amusée par les conneries qu’il pouvait bien sortir. toujours focalisé sur des détails auquel on ne s’attend pas. « les mars n’ont pas le droit d’être aimés ? serais-tu entrain d’imposer ta loi ? » nouveau sourire teinté d’ironie, tentant de le titiller avant de rendre les armes. « je ne te savais pas peureux. mais au cas où cela t’avais échappé, mars n’est pas mon programme premier. je suis avant tout esculape. je suis médecin. » elle précisait toujours l’androïde, ne sachant pas vraiment si les gens de l’underground étaient très portés sur le sujet ou s’y intéressaient. « mais interdiction de venir me chercher au moindre rhume ! » c’était stupide, de vouloir plaisanter comme eux. d’essayer de se fondre dans la masse. pourtant elle avait envie de ça. de ce sourire soleil qui s’étalait sur ses lippes. de ce baume au cœur qu’on lui offrait de temps à autres. d’une simple discussion sans demandes et préoccupations.
Made by Neon Demon #ff9966

▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║▌

on a dark desert highway

I saw a shimmering light
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: bad place for a good time > Skyby

Revenir en haut Aller en bas

bad place for a good time > Skyby

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» (+asher) infectious smile, good time
» If you wanna have a good time - SEPHY
» Good time, bad time - Roman
» This is the time and place feat.Maxie [Event Eclipse]
» Le Harem de Sigmar - Les soeurs sont dans la place !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SOMETHING BETTER :: CITY OF SEATTLE :: Underground District :: Terminal Bay :: Eastside-