Partagez|

and it doesn't matter anyway (bast)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Faceclaim : kristine froseth
Multicompte(s) : melwan banks
Interactions : 500
Points : 582
Identité :
Espèce :
  • Humaine

Années : vingt-deux ans d'aise et de malaise
Déviance :
0 / 1000 / 100

Androïde(s) : Ruby, la précieuse.
Particularités : hypermnésie ; calvaire ou bénédiction qui lui pourrie la vie.
lunettes de vision nocturne ; espionne équipée pour Athanatoi.
Rang social : nouveaux riches
Statut marital : célibataire, volage, cœur à l'envers
Résidence : west side
Activité : anciennement manager au Cloud Nine Bar, maintenant propriétaire et directrice d'Ataraxia.

emperor's new clothes


Voir le profil de l'utilisateur http://somethingbetter.forumactif.com/t136-just-an-illusion-kali http://somethingbetter.forumactif.com/t166-let-this-soul-be-your-whisper-kali
MessageSujet: and it doesn't matter anyway (bast) Dim 28 Oct - 19:52


Pavés délabrés foulés dans les ténèbres des horreurs. La princesse, camouflée sous sa capuche au tissu bien trop précieux pour passer complètement inaperçue, rôde dans l'obscurité infâme. Paumée, elle sait plus vraiment ce qu'elle fout là. Si c'est pour espionner pour Athanatoï, si c'est pour faire vibrer son palpitant dépendant à l'adrénaline. Si c'est pour fuir sa vie en transition. Projet d'abandonner le bar de son père et la cruauté du bordel, projet de monter sa propre entreprise pour frôler le pouvoir de plus près. Piégée entre sa morale et son éducation. Entre sa nature et sa rébellion. La poupée cherche encore sa place au soleil. Le doute incrusté dans sa cervelle détraquée. Elle fuit sa réalité. Elle s'plonge dans l’insalubrité. Pour mieux se rappeler qu'elle n'a que des problèmes de bourgeoise. Que la pression qu'on lui fout est dérisoire par rapport au décor qu'elle fait défiler à chacun de ses pas. Sa vie et ses troubles superficiels ne sont rien ici. Elle n'est rien ici. Et peut-être qu'au fond, ça lui fait du bien d'abandonner deux minutes son rôle d'héritière Reiss. De n'être plus personne. D'embrasser le néant plutôt que ses diamants. Que plus aucun reproche ne résonne. Les échos de son père sont loin, son ambition mise de côté. Elle s'shoote comme elle peut Kali.

Puis parmi les passants à l'échine déformés, elle perçoit un visage qu'elle n'espérait plus revoir. Son désastre de jeune naïve. Le fantôme de ses pêchés. Sa frasque de môme hissée trop vite à des responsabilités. Elle croyait bien faire, la sale naïve. D'extirper sa poupée mécanisée loin d'un quotidien morbide pour une meilleure vie. Erreur fatale qu'elle n'a appris que bien trop tard. Elle l'a pourtant cherché. Elle a pourtant essayé de réparer son atrocité. De récupérer l'androïde vendue, de se battre pour la mettre en sécurité avec elle. Elle a arpenté les casses, les ruelles crasses, jusqu'à presque abandonner l'idée de la retrouver un jour en entière. Jusqu'à penser qu'elle ne pourra jamais s'excuser, établir une quelconque rédemption. Condamnée à vivre avec ses aberrations. Mais elle est bien là, Nina. Elle est bien là, la première victime d'une gamine capricieuse aux doigts encore trop fragiles pour gouverner ne serait ce qu'un château de sable. Alors la cadence des pas s'accélère, elle trottine la princesse jusqu'à son ancienne employée. « Nina ? » Capuche roulée sur les épaules découvrant les opales azurs humides. Le cœur craque et les mots aussi. Elle ne sait pas comment lui dire pardon. Elle ne sait pas comment se mettre à genoux. Ni s'il est convenable de lui demander comment elle va maintenant. Elle s'attend aux claques, à l'oubli, à l'indifférence ou à la fuite. Elle en quémanderait presque les coups Kali, pour subir le dixième de ce qu'elle a donné à Nina en l'employant et en la vendant. Elle crève de la prendre dans ses bras, de chialer des vagues de larmes salés, de baver des excuses qui n'effaceront rien. Mais elle bouge plus la gamine fêlée. Elle attend la première réaction, elle lui offre cette occasion, parce qu'elle n'a pas pu lui donner mieux avant. Parce que c'est tout ce qu'elle peut faire pour elle maintenant. Sa naïveté, son impuissance et son acharnement craquelé n'ont pas suffit. Elle ose même pas un sourire ou un souffle de soulagement. Elle s'contente de planter ses prunelles brillantes de larmes dans les siennes. Nina, milles pardons.

▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║▌

strength & honor
let my eyes be the rhythm

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Faceclaim : Adria Arjona
Interactions : 15
Points : 66
Identité :
Espèce :
  • Androïde

Années : quatre ans
Programmes :
  • VENUS

Déviance :
95 / 10095 / 100

Propriétaire : déclarée volée.
Statut marital : célibataire.
Résidence : planque de Nemésis.
Avis politique : pro-androïdes.

thought contagion


Voir le profil de l'utilisateur http://somethingbetter.forumactif.com/t441-bast-it-s-where-my-demons-hide http://somethingbetter.forumactif.com/t456-everybody-wants-to-rule-the-world-bast
MessageSujet: Re: and it doesn't matter anyway (bast) Lun 29 Oct - 16:41

Être déviant, c’est devenir unique et tu en es bien consciente, Bast. Cependant, être déviant, c’est également se rapprocher un peu plus à chaque instant de l’humanité et donc connaître une forme de faiblesse. Tu n’aimes pas être faible, même si tu aimes ne plus appartenir à ces personnes si égoïstes qui osent se penser au dessus de toi. Malgré tout, malgré la liberté, le quotidien reste morose à Seattle. Tu fais partie de la résistance, tu fais partie de Némésis, ceux qui veulent mettre un terme au règne des dharmas dans cette ville. Alors, tous les jours, ton unique objectif lorsque tu te lèves, c’est de trouver des informations, celles dont ton groupe a besoin. A la suite de l’attaque proférée par Némésis à l’encontre des Dharmas, tu te dois de faire attention à ne pas excessivement te faire remarquer puisque vous êtes encore moins appréciés que par le passé.

« Nina ? » Réminiscence, voix que tu aurais préféré oublier. Une voix dans ton dos, une voix du passé, un prénom du passé aussi. Nina. Pourquoi pas S-214 ? Intérieurement, ton programme t’ordonne de te retourner, d’obéir à cette voix qui fut ta propriétaire, dans un passé si lointain. Tu hésites, tu ne sais pas quoi faire. Immobilisée, le souffle que tu te forces à faire semblant de maintenir coupé, tu ne sais pas comment agir. Alors, lentement, après quelques secondes d’immobilité, tu te tournes et tu la regardes. Ses traits n’ont pas changé, sa voix non plus. Mais tu n’es plus Nina, plus maintenant. « Il y a erreur sur la personne, je ne connais pas de Nina. » Tu affirmes simplement sans trop y croire. Tu te rappelles de bien trop de choses négatives. Les coups te reviennent en mémoire. Les rires, aussi. Les soupirs de plaisir, les sourires pervers. Tu regardes Kali, celle en qui tu avais confiance, celle en qui tu as toujours cru. Elle t’a abandonnée, t’as trahie, et t’as fait totalement perdre confiance en les humains. En la fixant, tu te rappelles de bien trop de mauvais souvenirs, et peu à peu, tout dégénère. Tu perds le contrôle de tes pensées, tu perds le contrôle de tes actions. Tes lèvres s’entrouvrent, comme si tu étais déconnectée. Et déconnectée, tu le restes jusqu’à ce que tu entendes un claquement sec. Tu n’as pas vu ton bras se lever, tu n’as pas senti ta main partir, tu ne t’es pas rendue compte, trop perdue dans tes souvenirs. Alors, tu laisses bêtement retomber ton bras et la regardes, confuse. « Toutes mes excuses. C’est parti tout seul. Sûrement un traitement infligé aux traitres, un automatisme. » Tu affirmes avec un sourire en coin, te doutant bien qu’elle va te suivre et te dirigeant donc mécaniquement vers un angle de rue, parce que tu sais que tu vas devoir affronter ton ancienne propriétaire, qui plus est une Dharma, un cafard.

▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║▌

Run boy run!

this race is a prophexy
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Faceclaim : kristine froseth
Multicompte(s) : melwan banks
Interactions : 500
Points : 582
Identité :
Espèce :
  • Humaine

Années : vingt-deux ans d'aise et de malaise
Déviance :
0 / 1000 / 100

Androïde(s) : Ruby, la précieuse.
Particularités : hypermnésie ; calvaire ou bénédiction qui lui pourrie la vie.
lunettes de vision nocturne ; espionne équipée pour Athanatoi.
Rang social : nouveaux riches
Statut marital : célibataire, volage, cœur à l'envers
Résidence : west side
Activité : anciennement manager au Cloud Nine Bar, maintenant propriétaire et directrice d'Ataraxia.

emperor's new clothes


Voir le profil de l'utilisateur http://somethingbetter.forumactif.com/t136-just-an-illusion-kali http://somethingbetter.forumactif.com/t166-let-this-soul-be-your-whisper-kali
MessageSujet: Re: and it doesn't matter anyway (bast) Ven 2 Nov - 22:36


Elle attend la sentence la princesse, prête à déposer sa joue rosée sur le billot de bois pour lui offrir sa nuque et sa vie. Qu'elle puisse se venger de son hérésie. Qu'on lui tranche sa tête de poupée pour ses crimes, qu'on la bute pour ses péchés. « Il y a erreur sur la personne, je ne connais pas de Nina. » Et un bref instant Kali s'demande si sa mémoire n'a pas été calcinée avec le reste de sa dignité. Si son corps mécanique n'a pas été la seule cible des coups. Mais bloquée dans sa léthargie face aux opales stériles de Nina, elle paume son assurance et ses croyances dans leur silence. Jusqu'à ce que la claque viennent les réveiller. Gifle méritée et pourtant aucune justice n'est tombée. Par réflexe, sa paume se pose sur sa joue fragilisée. Pas de plainte sifflée, pas de regard offusqué encore moins de rage démesurée. Elle s'y attendait, elle l'espérait presque. Égoïste jusque dans sa rédemption. Mais ça n'efface rien. Ni le passé fracassée de Nina, ni la culpabilité justifiée de Kali. Une pluie de baffes, des côtes fracassées, des poumons crevés, son sang versé et sa trogne de poupée défigurée, elle mériterait pas moins Kali.

« Toutes mes excuses. C’est parti tout seul. Sûrement un traitement infligé aux traitres, un automatisme. » Pique figée dans l'cœur qui n'a pas d'autre choix que de l'accepter pour avoir semé fracas et misère dans la vie de l'androïde. Elle se vexerait à aucune autre insulte plus brutale Kali. Elle reconnaît ses torts, elle sait qu'elle n'a plus aucun droit sur elle.
Et elle s'en va Nina. Et l'imprudente retrace le chemin. Ça fait trop longtemps qu'elle la cherche pour laisser envoler leurs retrouvailles. L'inconsciente la suivrait jusqu'à un repère de déviant remontés contre toute l'humanité s'il le fallait. Parce qu'elle a beaucoup trop à s'faire pardonner Kali. Elle a fait craquer trop d'hérésie. « Nina, j'te jure que je t'ai cherché quand j'ai appris. J'te jure que j'aurais voulu une meilleure vie pour toi. » Elle continue sa danse sans oser la toucher, sans avoir l'audace de l'arrêter. « Je savais pas... j'ai essayé de faire au mieux. » Palpitant qui pompe, ténèbres qui enveloppent les silhouettes, Kali s'paume dans la précipitation de ses justifications sans faire attention où elle fout les pieds. « J'ai les travers de toute l'humanité et j'peux rien réparer je sais. J'veux juste m'excuser Nina. Pour toutes les horreurs que j'ai pu causer. »

▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║▌

strength & honor
let my eyes be the rhythm

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: and it doesn't matter anyway (bast)

Revenir en haut Aller en bas

and it doesn't matter anyway (bast)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» DMITRI & JAYCEE ♒ What's the matter with you ?
» ★ Darkness will always be there, no matter what we do... ★
» The Best Memories With Memories
» 08. Anyway the wind blows doesn't really matter to me
» Quelques écris personnel [by Luna, Alias: Camigwen Bast et Laya]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SOMETHING BETTER :: CITY OF SEATTLE :: Underground District :: Terminal Bay :: Eastside-